Tout comme des millions de citoyens dans le monde qui ont éteint leurs lumières pendant 60 minutes à l’occasion de la dixième édition d’Une heure pour la Terre, les Québécois sont invités à faire de même samedi soir.

L’initiative Une heure pour la Terre, qui vise à soutenir la lutte contre les changements climatiques, a été lancée en 2007 à Sydney, en Australie, par le Fonds mondial pour la Nature (WWF). Elle se déroule chaque année le 19 mars à 20h30 locales dans plus de 170 pays. Bâtiments, monuments ou sites célèbres, comme le Parthénon d’Athènes, la fontaine de Trevi à Rome ou encore la Tour Eiffel à Paris, sont ainsi plongés dans l’obscurité pendant une heure.

Montréal, qui participe à cette initiative depuis 2008, éteindra donc elle aussi les lumières de ses principaux bâtiments municipaux à 20h30. Et les Montréalais sont également invités à participer.

«Les changements climatiques sont devenus un enjeu planétaire de premier plan. Dans un esprit de collaboration à l’échelle mondiale, il est essentiel que chacun contribue localement à adopter et promouvoir les bons comportements», a déclaré par communiqué le maire de Montréal Denis Coderre.

L’année dernière, l’événement a réuni plus d’un milliard de personnes à l’échelle planétaire.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!