TVA / capture d'écran Jérémy Gabriel à TVA

Le fondateur du Rockfest, Alex Martel, se doutait que la présence de Jérémy Gabriel au Rockfest ferait réagir, mais pas à un tel point.

«À la base, j’aime toujours ajouter des trucs drôles, inhabituels ou originaux pour surprendre nos festivaliers chaque année, en plus des vrais bands. C’est dans cette optique qu’on a invité Jérémy. Je savais que ça ferait jaser, mais jamais je n’aurais imaginé qu’on parlerait plus de Jérémy que de Rammstein ou Megadeth, c’est un peu surréel», indique-t-il.

Jérémy Gabriel interprétera sa chanson I don’t care au Rockfest en version métal avec le groupe Metalord.  Rappelons que ce chanteur a été au cœur d’une bataille juridique contre l’humoriste Mike Ward qui a été porte-parole de l’édition 2016 du Rockfest et qui y a donné un spectacle en 2015. «Mike Ward demeure un ami et un allié du Rockfest, rien n’a changé à ce niveau. Sa cause avec Jérémy n’a rien à voir avec le Rockfest, alors je ne commenterai pas là-dessus, il ne faut pas mélanger les choses», affirme M. Martel.

Un homme en prison
La présence de Jérémy Gabriel au Rockfest a même conduit un homme âgé de 42 ans en prison. Benoît Fortin a publié, le 23 février dernier, un message accompagné d’une photo d’un faux pistolet, pointé vers la caméra, car il était mécontent que Jérémy Gabriel participe au Rockfest. La photo était accompagnée du texte «Yé ou le ptit crisse de criard [Jérémy] me scrapper mon RockFest… j’va régler ça moé !!!» sur sa page Facebook.

Un internaute ayant vu passer ce message a dénoncé M. Fortin aux policiers. L’homme habitant à Pointe-aux-Trembles a été arrêté à sa résidence. Il a plaidé coupable de menaces et a été condamné à 30 jours de prison, à purger les fins de semaine. Il devra ensuite se comporter en citoyen modèle dans le cadre d’une probation de deux ans.

«Je crois que l’individu en question a appris que faire des menaces sur Internet, réelles ou  »à la blague », a des conséquences graves», déclare M. Martel à ce sujet.

Le Rockfest se tiendra à Montebello du 22 au 24 juin prochain.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!