Collaboration spéciale Feist

Le Festival international de jazz de Montréal vient de dévoiler la programmation en salle de sa 38e présentation, qui se déroulera du 28 juin au 8 juillet. Outre les gros événements déjà annoncés comme le retour de Bob Dylan, la réunion d’UZEB et la projection du La La Land de Damien Chazelle accompagnée d’un orchestre,
plusieurs spectacles seront à surveiller. Voici cinq propositions incontournables parmi 150…

Jean-Michel Blais
Dans la nouvelle série «Re: Création» du FIJM, où Maxence Cyrin s’attaquera au répertoire d’Aphex Twin et Misc à celui de James Blake, la présence de Jean-Michel Blais fait saliver. Non seulement le pianiste est un maître pour rendre accessible le classique au commun des mortels, mais il s’entourera aussi de musiciens invités pour donner un souffle nouveau aux chefs-d’œuvre de Philip Glass, Steve Reich et John Cage. S’il faut se fier à la courte prestation qu’il a offerte lors du dévoilement de la programmation, les oreilles seront au septième ciel.
Le 29 juin à la Cinquième Salle de la Place des Arts

Tigran Hamasyan et Colin Stetson
C’est le rêve de tous les mélomanes: le pianiste prodige arménien Tigran Hamasyan qui détend l’atmosphère avec ses compositions poétiques enivrantes et le saxophoniste américain Colin Stetson qui met le feu aux poudres avec sa technique unique de respiration circulaire. C’est la rencontre entre le Paradis et l’Enfer qui, c’est à espérer, s’affronteront sur scène lors d’un duo. Dieu seul sait qui en sortira gagnant.
Le 1er juillet à la Maison symphonique

Puma Blue
Le jeune Londonien Puma Blue serait-il le fils illégitime de Portishead et de Jay-Jay Johanson ? Les amateurs de découvertes pourront en avoir le cœur net lors de son passage à Montréal. Les cuivres jazz trouvent leur place au sein d’une ambiance résolument trip-hop, le tout étant agrémenté d’une voix soul planante. On ferme les yeux pour mieux se laisser transporter vers un univers feutré et vaporeux où tout est possible.
Les 1er et 2 juillet au Savoy du Métropolis

Feist
C’est le grand retour de la chanteuse canadienne culte avec un nouveau disque – son premier depuis 2011 – et un spectacle extrêmement attendu. Surtout quand on sait que l’album en question s’intitule Pleasure et que les premiers extraits sont plus que prometteurs. Il ne faudra toutefois pas manquer Charlotte Day Wilson en première partie. Dotée d’une voix enchanteresse qui incline vers le rhythm and blues, cette langoureuse auteure-compositrice-interprète de 24 ans est promise à un avenir radieux.
Le 4 juillet à la salle Wilfrid-Pelletier

Hiromi et Edmar Castañeda en duo
La Japonaise Hiromi est capable de donner des représentations inoubliables. On se rappelle encore d’une de ses performances épiques dans une boîte de jazz new-yorkaise… Elle est de retour cette année en duo avec le Colombien Edmar Castañeda. Entre la pianiste et le harpiste, c’est un coup de foudre assuré.
Un échange de candeur portera les deux virtuoses au sommet de leur art, dont le bonheur risque d’être communicatif.
Le 30 juin au Monument-National

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!