Yves Provencher/Métro Pierre Lapointe

Pierre Lapointe ne fait pas les choses à moitié. Pour le lancement de son nouvel album, Punkt, l’artiste a joué l’intégrale de ce dernier sur la scène du Théâtre Maisonneuve, accompagné d’une trentaine de musiciens et de choristes.

«C’était un projet casse-gueule, mais je suis content de l’avoir fait», a lancé Pierre Lapointe vers la fin de son concert à Montréal en lumière, hier. Et on l’était aussi!

Bien sûr, il y a eu des ratés dans ce spectacle où Pierre Lapointe chantait pour la première fois sur scène les pièces de Punkt. L’orchestre enterrait parfois la voix du chanteur – voix qu’un vilain rhume avait altérée, nous a-t-il confirmé au rappel – et celui-ci a pour sa part dû recommencer des chansons à quelques reprises. Mais pour reprendre ses paroles : «On s’en fout!»

Parce que le seul bonheur de voir Pierre Lapointe apparaître sur scène, vêtu d’une invraisemblable tenue (veston saumon sur chandail bleu, souliers mauves et pantalons à motifs étourdissants), affichant son fameux air impassible, a suffi à nous conquérir.

Et c’est sans compter les pièces magnifiques de Punkt, qui nous trottent en tête depuis une semaine et qu’on avait ô combien hâte de voir sur scène : l’accrocheuse La sexualité (pour laquelle les filles de Random Recipe sont venues ajouter une bonne dose d’énergie) l’inquiétante Barbara, la magnifique Monsieur (avec Albin de la Simone lui-même au piano)… Tout ça semblait fait pour la scène et promet d’être magnifique une fois rodé.

C’est néanmoins en deuxième partie que le chanteur a enfin semblé s’abandonner complètement à la soirée et a retrouvé sa verve et son mordant : «Je voulais vous remercier d’avoir choisi de venir me voir plutôt qu’Anik Jean. Et moi, je n’ai même pas eu besoin de vous menacer», a-t-il lancé au retour, faisant allusion à la douteuse campagne de publicité de la chanteuse. Ouch!

Toujours accompagné de son orchestre, le Pierre drôle et verbomoteur a offert huit pièces – incluant le rappel –valant à elles seules le prix du billet. C’est qu’on l’aime tellement, Pierre, quand il prend son attitude de rock star et nous offre d’aussi beaux partys…!

Aussi dans Culture :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!