Publireportage

Le Concours de la Mode Montréalaise se veut être le créateur d’une relation concrète entre les artisans de la mode montréalaise et les consommateurs finaux.   À travers une implication directe du public, le Concours de la Mode Montréalaise souhaite promouvoir les créateurs qui effectuent fièrement leur production au Québec. La mission fondatrice du Concours de la Mode Montréalaise est d’accentuer l’accessibilité aux créateurs locaux en communiquant auprès du public l’offre de mode montréalaise, sa qualité et sa diversité.

Les Créateurs Bijoux et Accessoires

Annick Lévesque – Annick Lévesque

Annicklevesque_descriptions

Pour Annick Lévesque, sa passion des sacs à main est une seconde nature et ce, dès son plus jeune âge. Son inspiration et ses innovations sont propulsées par de nombreux aspects qui façonnent sa vie comme ses amours pour les voyages, la peinture et la découverte. Ces éléments qui transforment ses idées en modèles créatifs prennent forme dans son atelier. Sa mission est d’offrir des pièces remarquables, un service personnalisé et exclusif à ses clients tout en respectant les plus hauts standards de qualité.

  Claudia B – Bijoutia

BIJOUTIA_descriptionÀ contre courant d’une société de consommation bien trop friande d’usages uniques, Claudia B. s’inspire de l’âme de la matière pour réincarner toutes les beautés. Anti-conformiste, écologiste convaincue et femme mariée à la matière, l’artiste brise les règles et sort des sentiers battus afin d’offrir une réflexion sur la surconsommation. Ses créations de bijoux sont réalisées en intégrant des matériaux électroniques désuets ou non fonctionnels qui prendront dans la création, une essence nouvelle et livreront un message engagé et vert.

Elisabeth Deschamps – Crazy Lili Bijoux

crazylilibijoux_descriptionsCrazy Lily bijoux est une ligne de bijoux au style girly vintage. Depuis 2011, la créatrice Elisabeth Deschamps vous transporte dans son univers romantique et ludique. Si les univers poétiques des adultes sont charmeurs, Elisabeth Deschamps confectionne des bijoux aussi pour enfants avec la ligne ‘Crazys Minys’ et la ligne ‘Petite Bohème’. Crazy lily bijoux, c’est un Monde à Porter, une Histoire à Raconter…

Mathilde Einhorn et Nicole Lefebvre – Holdur

Holdur_descriptionCréer un sac à la taille offrant aux mouvements une liberté absolue sans jamais compromettre le style: cette question inspira les designers Mathilde Einhorn et Nicole Lefebvre…Le sac Holdur est ainsi né d’un besoin de base non comblé sur le marché, celui de permettre à la femme active de réaliser ses activités quotidiennes tout en préservant l’entière liberté de ses mouvements.

 

Oanh Nguyen – L’Atelier d’Oanh

Atelierdoanh_descriptionOanh Nguyen vit sa passion chaque jour, en créant des pièces uniques, délicates et féminines. Elle crée des bijoux à l’image des femmes qu’elle croise et qui ont si honorablement marqué sa vie. L’Atelier d’Oanh crée pour des femmes à la fois douces et fortes, belles et rebelles, tout en étant sensuelles et romantiques. Chaque pièce est créée, à la main, dans son atelier montréalais. Chaque perle contribue à vous raconter une histoire et a pour vocation, un jour, de faire partie de la vôtre.

Virginie Turcot-Lamarre – Louve Montréal

Louvemontreal_descriptionsLouve est une ligne de bijoux indépendante basée à Montréal. Ses collections sont imaginées et réalisées à la main par la designer et joaillière Virginie Turcot-Lamarre. Inspirée par la chaleur du bois et la noblesse du cuir, elle confectionne ses bijoux à partir de matières récupérées, qu’elle allie pour créer des pièces hybrides. Ces bijoux sont épurés et s’imposent par leur audace et leur caractère. Issus d’inspirations très éclectiques, les bijoux Louve se caractérisent par une esthétique minimaliste singulière et affirmée.

Desirée Magnou et Eva Lacroix – Magnou&Lacroix

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Desirée Magnou et Eva Lacroix sont les créatrices émergentes à contre-courant de la Fast Fashion. Magou&Lacroix c’est une maroquinerie colorée et vivante, qui opte pour des réalisations de pièces uniques inspirées selon les matières. La conception est artisanale, entièrement assemblée et cousue à la main à l’atelier de Montréal.

 

 

 

Jean-François Bourdon – Maison Bourdon

maisonbourdon_pop-1024x682La Maison Bourdon est une entreprise montréalaise de design et de fabrication de lunettes de soleil qui a vu le jour en 2013. Son fondateur, Jean-François Bourdon, est fier d’offrir un produit québécois de haute qualité, où la conception et la fabrication sont faites entièrement au Québec. Les lunettes sont conçues pour permettre un bon ajustement avec un niveau élevé de protection des yeux et une netteté optimale.

Hélène Gallant-Roberge – Mohawki

Mohawki_article2Hélène Gallant-Roberge crée Mohawki, une compagnie québécoise basée à Montréal qui conçoit des bijoux en argent au style unique. Offrant une qualité et un service supérieur, Mohawki s’imprègne de la vie urbaine afin d’offrir des créations à la fois raffinées tout en faisant ressortir le coté « edgy » en chacun de nous. Ces bijoux aux allures un peu sauvages sont inspirés par l’art architectural et mettent en valeur les contrastes qui nous entourent. C’est un audacieux mélange de matières nobles qui s’harmonisent avec le côté désorganisé de la fourrure, attribué à certain modèle. Tout deux sont assemblés pour se compléter et provoquer des réactions aussi amusantes que surprenantes.

Violaine Tétreault – Veinage

VEINAGE_descriptionVeinage est le fruit du mariage des deux passions de Violaine Tétreault: l’ébénisterie et le design de mode. Poignées en bois, appliques romantiques ou simples boutons décoratifs… Chaque accessoire porte le sceau du bois : c’est là, la signature de Veinage.Chaque création est unique, une véritable œuvre d’art portable! Acheter les produits Veinage, c’est faire un choix de société, un choix de connaisseur à l’affût d’objets uniques, c’est opter pour le bois et le cuir, des matériaux nobles, durables et indémodables.

 

Pour découvrir les créateurs vêtements, n’hésitez pas à consulter le site du Concours de la Mode Montréalaise.

Le jury

Denis Gagnon – Président du Jury

denis gagnon«Il y a de cela plusieurs années, j’ai fait le choix d’être mon propre patron et de vivre de mon art. J’ai fait le choix de sortir des sentiers battus en créant ma propre ligne de vêtements pour ces femmes montréalaises au style irréprochable et avant-gardistes qui m’inspiraient quotidiennement. Prendre une telle décision n’est pas simple compte tenu de l’ampleur du travail à faire pour arriver à percer dans le milieu et mettre au monde une entreprise viable et fidèle à son esthétique. Or, les créateurs de Montréal ont la chance de s’épanouir dans leur domaine au cœur d’une ville vibrante et incubatrice de créativité qui non seulement encourage ses artistes, mais qui incite ardemment le développement de son cœur créatif. Encourager ses créateurs locaux n’est donc pas une simple question d’affaires; cela va bien au-delà d’une banale transaction monétaire. Encourager les créateurs locaux, c’est ultimement renforcer le caractère unique de notre métropole. C’est afficher sa fierté d’habiter au sein d’une ville qui endosse l’entrepreneuriat, qui met de l’avant le talent créatif et artistique de ses citoyens. Encourager les designers d’ici, c’est simplement s’assurer que l’avenir de notre Montréal soit tout aussi coloré et excentrique qu’aujourd’hui.»

Jean-Claude Poitras

jean claude poitras«Après plus de 40 ans de carrière, mon envie de contribuer à des projets inédits, rassembleurs et sincères demeure. Je souhaite, plus que jamais, encourager la relève artistique et l’éclairer de mes expériences. Je veux aussi m’investir dans des projets qui me permettront de remercier le public de son soutien au cours de toutes ces années et de sa fidélité pour les années à venir. Ainsi, je m’implique dans le Concours de la Mode Montréalaise.»

Elisa C-Rossow

elisa c rossow«Promouvoir la mode locale est une bataille constante et je suis fière des projets qui permettent de valoriser le travail des créateurs d’ici. Consommer intelligemment la mode locale c’est aussi savoir reconnaitre des produits de qualité. Sans la cliente, le créateur ne peut se développer. Il s’agit donc d’un travail d’équipe entre création, production et consommation.»

 

Charles-Olivier Pilon

charles-olivier pilon«Faire connaître la mode locale auprès des Montréalais(e)s est un travail qui demande de l’énergie et du temps, mais il est d’une importance capitale. Il faut être fier de ce qui est fait chez nous pour les gens d’ici d’abord, et pour ensuite, démontrer notre savoir-faire au reste du monde, bien sûr. À titre de designer dans le domaine de la mode, j’ai fondé l’entreprise Maison Godefroi dans le but premier de favoriser l’emploi à Montréal. En favorisant la mode locale, les Montréalais(e)s contribuent ainsi à la croissance d’une économie locale ce qui est un avantage pour de nombreux travailleurs de la région. Faire connaître la mode locale auprès des Montréalais(e)s est un travail de tous les instants. Il s’exécute en participant à des événements locaux ciblés, des défilés de mode, des rencontres culturelles et artistiques, etc. En permettant aux Montréalais(e)s de connaître nos créations, les gens d’ici deviennent nos meilleurs porte-paroles, ce qui est, à mon avis, un atout majeur dans le domaine.»

Camille DG

Camille DG«Depuis une demi-décennie, j’évolue dans la mode à Montréal. La façon dont je magasine a évolué aussi, avant c’était « ha c’est beau », maintenant c’est « OK c’est beau, mais c’est fait où, par qui, comment? Est-ce que j’ai un attachement à cette compagnie-là? » Mes valeurs ont évoluées en même temps que j’ai découvert de plus en plus de créateurs locaux. C’est maintenant une des missions premières du Blogue LeCahier de sensibiliser nos lecteurs au ‘fait-au-Québec’ et de les faire évoluer dans leurs habitudes d’achats.»

Carolane Stratis

carolane stratis«Ma sœur et moi avons créer le premier blog mode au Québec. Depuis, nous n’avons jamais cessé de vouloir promouvoir les créateurs locaux tout en soulignant l’importance de l’acceptation de soi. Je vois que, malgré tous les efforts de plusieurs instances, les designers locaux manquent toujours crucialement de visibilité. C’est pourquoi je m’engage dans les projets qui permettent de faire la promotion de la mode locale. J’ai la chance d’avoir une tribune et je veux l’utiliser pour promouvoir des folles choses, faites ici et avec amour.»

Gaelle Leroyer

gaelle leroyer«Quand on a un blogue de mode et/ou que l’on passe de l’autre côté de la caméra, on a une certaine responsabilité quant à ce que l’on communique au public. Moi j’ai un penchant pour les projets qui permettent d’informer sur la qualité et l’importance économique de la mode locale. Je collabore avec différents blogues et différents artistes de la scène locale afin de promouvoir la mode montréalaise au grand public.»

Tanya Iermieri

Tanya Iermieri Barrette«Je souhaite féliciter tous les participants qui ont pris part au concours. Le Groupe ALDO est fier d’être une entreprise québécoise et d’encourager les créateurs d’ici. Nous croyons qu’il est important de contribuer au rayonnement de la mode montréalaise afin qu’elle soit reconnue à l’échelle internationale.»

Aussi dans Publications spécialisées :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!