Maurice Richard, le feu dans les yeux, trônera sur la Promenade Fleury. Une murale en son honneur sera inaugurée le 29 octobre sur le mur du restaurant La Molisana.

Réalisée par la compagnie A’shop l’œuvre a été commandée par l’organisme Tandem Ahuntsic-Cartierville. Si elle contribue à la lutte contre les graffitis, elle marque aussi l’attachement des gens du quartier à la légende du hockey.

«Je pense qu’il fallait qu’on ait quelque chose qui rappelle le « Rocket » dans le quartier. Il ne faut pas oublier qu’il a vécu longtemps sur la rue Péloquin», rappelle Giovanna Giancasparo, propriétaire de La Molisana, restaurant devenu une véritable institution dans le quartier depuis son ouverture en 1983.

Mme Giancasparo souligne que M. Richard avait ses habitudes à la Molisana. «Il s’asseyait toujours près de la fenêtre et commandait un veau parmigiana, raconte-t-elle. Mon chef me disait qu’on n’a jamais pu lui servir autre chose.»

Le «Rocket» balaie les graffitis
La Promenade Fleury est un lieu problématique pour les graffitis.

«Nous sommes souvent intervenus sur la rue, assure Léo Fioré, directeur de Tandem. C’est la deuxième murale que nous réalisons sur cette artère pour empêcher les graffitis.»

La nouvelle œuvre, qui couvre un mur entier du restaurant, a coûté autour de 25 000$.

«La Promenade est un lieu très passant qui offre de la visibilité aux graffiteurs au grand dam des résidents», confirme Anthony Berzghal, coordonnateur du projet graffiti chez Tandem. La propriétaire de la Molisana nous a raconté qu’elle a dû parfois effacer elle-même des graffitis.»

Une fois que l’idée du dessin a été acceptée autant par l’établissement qui allait accueillir la murale que par le maître d’œuvre, il a fallu faire vite pour l’équipe de A’shop, l’entreprise qui a réalisé l’œuvre artistique.

Les premiers croquis ont été présentés au mois de septembre et la murale a été réalisée entre le 18 et le 27 octobre.

«C’est l’artiste Zek qui a créé l’œuvre, aidé par Dodo Ose», explique Gavin MacGregor, directeur des opérations chez A’Shop.

«Giovanna a joué un rôle essentiel et très positif dans la création de l’œuvre même si le maître d’œuvre demeure Tandem Ahuntsic-Cartierville», précise M. MacGregor.

«Ils ont compris One shot, dit Mme Giancasparo en claquant des doigts. Je voulais que l’on rende un bel hommage au « Rocket » et ils ont très bien réussi.»

Le maire de Montréal, Denis Coderre, n’assistera pas à l’événement, mais le maire de l’arrondissement Pierre Gagnier et les conseillères Émilie Thuillier et Lorraine Pagé, ainsi que des membres de la famille Richard, devraient être présents à l’inauguration de la murale.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!