Collaboration spéciale Une partie de la délégation de Montréal est arrivée dimanche 17 juillet.

Alors que les premières épreuves des Jeux du Québec débutent ce lundi matin, la région de Montréal* espère décrocher davantage de médailles qu’en 2014. Elle mise cette année sur une délégation plus importante.

«Je suis très confiant, sourit Yves Collin, le chef de mission de la région de Montréal. Au minimum, je pense qu’on peut égaler le dernier bilan de 74 médailles (dont 23 en or), mais cet été, on est mieux représenté et j’ai hâte que les compétitions débutent.»

Pour cette 51e finale des Jeux du Québec, 199 athlètes montréalais tenteront d’améliorer la cinquième place décrochée par la région en 2014, à Longueuil, loin derrière Capitale-Nationale (105 médailles) et Lac St-Louis (103 médailles).

Une présence dans 14 sports sur 17
Pour y parvenir, Montréal sera représentée dans 14 des 17 sports de la compétition. Seuls le golf, le vélo de montagne et la voile ne compteront pas d’athlètes de la délégation de l’île.

«C’est la première fois que l’on sera présent dans autant de disciplines», explique Yves Collin qui évoque notamment la création d’une première piste professionnelle de BMX à Pointe-aux-Trembles qui permet aux jeunes montréalais de découvrir ce sport.

«Notre développement dans ce sport est encore très embryonnaire et je ne m’attends pas à grand-chose, estime-t-il. Mais avec ces installations, j’espère qu’à l’avenir, on continuera de se développer.»

Athlétisme, natation, tir à l’arc et soccer
Montréal mise essentiellement sur quatre disciplines pour atteindre son objectif. Une nouvelle fois, l’athlétisme et la natation devraient fournir la grande majorité des médailles.

Des belles performances au tir à l’arc sont également envisagées. «On a l’habitude de se bagarrer avec les meilleurs et d’être dans les 3, 4 meilleures régions», précise M. Collin.

Ce dernier vise aussi une performance historique avec l’équipe masculine de soccer. Vainqueur de ces Jeux du Québec lors des deux dernières éditions, Montréal est encore la favorite d’une épreuve qui se termine le 21 juillet. «Trois titres de suite, ce serait absolument extraordinaire», imagine le chef de la délégation qui s’apprête à vivre sa 39e finale.

«Le niveau ne cesse d’augmenter»
Âgé de 60 ans, Yves Collin, conseiller en sport à la Commission sportive Montréal-Concordia, a vu défiler sous ses yeux plusieurs générations de sportifs. Il est persuadé que de futurs champions internationaux vont se révéler.

«En 1993, à Baie-Comeau, je tenais la main à un enfant de 8 ans, un certain Alexandre Despatie, lors de la cérémonie d’ouverture. À côté de lui, il y avait Emilie Heymans, une autre future championne de plongeon», raconte celui qui était déjà présent lors de l’édition de 1978 à Joliette.

«Même si l’on manque d’indice pour l’instant, je suis persuadé que dans 2, 3 ans, certains vont briller. Surtout qu’avec les années, le niveau ne cesse d’augmenter. On n’est plus dans une philosophie de participation. Ces Jeux permettent à des jeunes de se qualifier pour les championnats canadiens. Ça pousse à l’excellence.»

Cette 51e finale des Jeux du Québec se déroule à Montréal jusqu’au lundi 25 juillet.

*La région de Montréal regroupe les arrondissements de Ahuntsic-Cartierville, Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Plateau Mont-Royal, Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Rosemont-La Petite Patrie, Sud-Ouest, Ville-Marie, Villeray-St-Michel-Parc Extension.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!