Archives Metro Le plongeur Alexandre Despatie a participé aux Jeux du Québec en 1993 à Baie-Comeau.

Jeux du Québec

Avant de décrocher des médailles olympiques et des titres mondiaux, Alexandre Despatie avait remporté les Jeux du Québec en 1993, à seulement 8 ans. L’ex-plongeur n’a rien oublié de cette compétition, «qui a été la première marche vers le rêve.»

«C’est comme si, avec ces Jeux du Québec, on avait planté une graine qui a ensuite grandi jusqu’aux Olympiques», résume Alexandre Despatie en évoquant son parcours.

Alors que près de 3 700 jeunes s’apprêtent à débuter lundi à Montréal cette 51e finale, le triple champion du monde de plongeon estime que l’expérience vécue à Baie-Comeau l’a mené vers les sommets.

«Avant ces Jeux, je n’avais pas spécialement un rêve en tête, révèle-t-il. Je progressais tranquillement pas vite, mais je faisais du ski, du tennis aussi. Je n’imaginais pas la carrière que j’ai eue. Mais l’esprit de compétition et ce désir de gagner dans le plongeon se sont révélés grâce à cette compétition.»

Un sentiment d’appartenance développé
Reconverti dans l’animation télévisée après sa retraite sportive prise en juin 2013, Alexandre Despatie, 31 ans, se souvient des dernières minutes avant sa qualifications pour ces Jeux.

«J’avais une petite faim, j’ai mangé deux hot-dogs et une frite moins d’une heure avant le plongeon, rigole-t-il. Heureusement, j’ai pu me qualifier et c’était une vraie découverte pour moi. Ça m’a marqué.»

Le long trajet en autocar, les repas à la cafétéria, les nuits dans le dortoir d’une école, Alexandre Despatie revit cette semaine «extraordinaire» qui s’est terminée avec une médaille d’or.

«Le début d’un rêve qui a ensuite déboulé très rapidement», clame celui qui débutera les compétitions séniors trois ans plus tard.

«C’était hyper le fun, on déconnait entre jeunes du même âge, on vivait sans nos parents. C’était une première pour nous tous, détaille-t-il. Cette expérience m’a permis de développer un sentiment d’appartenance pour mon équipe, ma région, ma province et mon pays. Elle m’a aussi donné le goût aussi de voyager, de faire les championnats canadiens, les Jeux panaméricains et ceux du Commonwealth.»

«Ces jeunes vont se dépasser»
Le double médaillé d’argent aux Olympiques d’Athènes en 2004 et de Beijing quatre ans plus tard est persuadé que de futurs champions seront à Montréal durant cette 51e finale.

«On ne peut pas encore déterminer précisément les noms, mais je garantis que l’on en reverra certains sur des podiums olympiques, promet-il. Ces jeunes vont développer leur talent et découvrir le désir de se dépasser.»

Durant ces Jeux du Québec, Alexandre Despatie animera en direct du Parc olympique deux émissions quotidiennes sur RDS (18h) et RDS2 (23h30).


La 51e finale des Jeux du Québec en chiffres

3700 athlètes

3000 bénévoles

1653 officiels et accompagnateurs

18 sites de compétition

17 sports

8 jours d’épreuves

3 sports de démonstration (ultimate frisbee, rugby, volleyball assis)

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!