Photo fournie Le député de QS, Alexandre Leduc

Pour une troisième élection, Alexandre Leduc représentera le parti Québec Solidaire (QS) dans la circonscription d’Hochelaga-Maisonneuve.

Alexandre Leduc revient à la charge en se présentant pour une troisième fois dans le quartier.

« Je crois que ça démontre aux résidents le sérieux de ma démarche, que ce n’est pas juste un trip, mais que je veux vraiment m’engager à changer les choses », lance le candidat, convaincu.

Membre de Québec Solidaire depuis la fondation du parti, Alexandre Leduc explique qu’il s’implique toute l’année, même avec son boulot de 9 à 5, même lorsqu’ils ne sont pas en période électorale. « Je trouve important d’être au service et à l’écoute des gens », dit-il.

Enjeux importants
Habitant lui-même Hochelaga-Maisonneuve depuis maintenant 11 ans, le candidat est bien au fait des enjeux importants qui touchent le quartier.

Pour la question des médecins, il estime qu’il est primordial de les attirer dans Hochelaga-Maisonneuve, mais aussi de miser sur ce qui est déjà présent, comme les CLSC. « Québec Solidaire souhaite implanter un réseau de CLSC ouverts 24/7 », développe-t-il.

Un autre enjeu qu’il juge important dans sa circonscription est le transport en commun, car les stations de métro se trouvent principalement au nord.

« On veut s’assurer d’une augmentation de la fréquence des passages d’autobus, principalement pour la 125 [Ontario] et la 34 [Sainte-Catherine]. »

Il explique également que Québec Solidaire propose de réduire de moitié le prix de la passe d’autobus. Ainsi, cela permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre, de rendre plus facile l’accès au transport collectif pour tous, mais aussi combattre la congestion automobile.

« On veut convaincre les gens de favoriser le transport en commun plutôt que la voiture. »

En avance
En 2014, Québec Solidaire était près de la victoire, tout juste derrière le Parti Québécois.

Cette année, déjà, les sondages placent le candidat de Québec Solidaire en avance dans sa circonscription. Qu’en pense le principal intéressé?

« Ça pourrait être tentant avec les statistiques, mais on ne prend rien pour acquis. On continuer à travailler et rencontrer les gens du quartier », confie-t-il.

D’ailleurs, selon lui, il sent que quelque chose a changé dans le quartier.

« D’une part parce que les gens connaissent mieux le parti, mais aussi parce qu’ils cherchent une alternative. On pense que cette fois-ci sera la bonne », termine-t-il.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!