Capture d'écran - Google Map Le terrain vacant de la rue Levert avait été envisagé comme un emplacement potentiel pour une troisième école primaire à L'Île-des-Sœurs.

Le terrain vacant de la rue Levert, au coin du boulevard René-Lévesque, à L’Île-des-Sœurs, pourrait bientôt accueillir une maison de soins pour personnes âgées.  Comme personne ne s’est opposé au changement de zonage lors de la consultation publique, jeudi, l’arrondissement prévoit adopter le projet situé à proximité de la future gare REM lors du prochain conseil.

Le terrain est présentement une zone mixte, à la fois résidentielle et commerciale. Le zonage doit donc être modifié pour correspondre à la catégorie des petits, moyens et grands hôtels.

«On parle d’un lieu de rétablissement. Mais si des résidents en post-opératoire vont quelques jours  en convalescence, ça entre dans la catégorie hôtel, même si ce n’est pas vraiment des vacances», a précisé le maire de Verdun Jean-François Parenteau lors de la première présentation du projet, le 7 mars.

La maison de soins aurait 8 étages, soit une clinique médicale aux niveaux inférieurs et des chambres ou appartements aux étages du haut.

Il s’agit d’un changement favorable aux Insulaires, croit le président de l’Association des propriétaires et résidents de L’Île-des-Sœurs (APRIDS), Mario Langlois. «La population est vieillissante, alors je pense que le marché est là. De plus, c’est un terrain inutilisé», note-t-il.

Terrain convoité
D’autres Insulaires ne voient pas le projet d’un aussi bon œil. Il a souvent été question d’ouvrir une troisième école à l’île à moyen terme. «Le terrain de la rue Levert était envisagé», explique Olivier Drouin, l’ancien président du conseil d’administration de l’école primaire Île-des-Sœurs.

«Il y a une croissance démographique à l’île, l’école des Marguerite est déjà pratiquement pleine et on n’a presque pas de terrains vacants. Si on va de l’avant avec un zonage différent, les options d’emplacement pour un éventuel bâtiment scolaire diminuent de plus en plus», déplore-t-il.

Dans son rapport sur le projet de construction d’une deuxième école primaire, en 2013, l’Office de consultation publique de Montréal indiquait d’ailleurs que L’Île-des-Sœurs aurait besoin d’accueillir une troisième école de taille moyenne d’ici l’année 2020-2021.

«Je pense qu’il y a des terrains plus appropriés, notamment celui du parc Archambault. Ce lot permettrait la construction d’une école qui pourrait éventuellement être agrandie parce qu’il y a beaucoup d’espace», croit pour sa part M. Langlois.

Si le projet révisé est approuvé, le règlement final pourrait être adopté lors du conseil d’arrondissement du 2 mai.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!