TC Media - Isabelle Bergeron Le Dr Liem Nguyen ramasse les souliers usagés aux deux cliniques dans lesquelles il travaille.

Les itinérants vont pouvoir être mieux chaussés grâce à Thanh Liem Nguyen un podiatre de la clinique Espace santé de L’Île-des-Sœurs.  Il amasse depuis quelques jours des souliers usagés, mais encore en bon état, pour les hommes hébergés à la Maison du Père.

Le Dr Liem Nguyen a passé son enfance avec de mauvaises chaussures. Arrivé en 1991 à Montréal avec les boat people, il voyage partout dans le monde avec sa fondation Podiatres sans frontières afin de soigner les pieds des plus démunis.

«Les pieds sont un organe de base de nos déplacements. Quand on ne souffre pas, on n’y pense pas, mais même à Montréal il y a des cas extrêmes. Des gens marchent dans toutes les saisons avec des souliers inadéquats», indique-t-il.

Il s’est attaqué depuis 2012 aux habitants de pays émergents, comme le Maroc et le Pérou. Lorsqu’il retourne dans son pays d’origine, il étonne les membres de sa famille lorsqu’il arrive en souliers de sport au lieu des traditionnelles sandales.

Maintenant, il veut redonner à la communauté de Montréal. En plus de commencer à traiter les itinérants de la Maison du Père une fois par mois à compter de la fin juin, il enseigne aussi à l’université aux podiatres en devenir.

«Les podiatres travaillent au privé et ce n’est pas seulement l’argent qui nous intéresse. C’est une manière de pouvoir redonner aux autres», nous dit la podiatre Marie-Christine Torchon, vice-présidente de la fondation qui a aussi accompagné le Dr Liem Nguyen dans plusieurs missions, notamment au Cameroun et en Bolivie.

Liem Nguyen2

Financement
Même s’il bénéficie du financement de Podiatres sans frontières, M. Liem Nguyen débourse une bonne partie des frais de sa poche, ce qui ne le démotive pas.

«J’ai vécu moi-même dans la misère et dans la famine après la guerre du Vietnam et en arrivant à Montréal. J’ai aussi vu la mort de près en traversant la mer en bateau. J’ai eu la chance de survivre et d’étudier, alors je me sers de ma profession pour aider les autres», explique M. Nguyen.

Cette année il prévoit faire deux missions avec ses étudiants sur sa terre natale, dont chacune coûte en moyenne 6 000$, sans compter les médicaments qu’il apporte avec lui. Après avoir traité les habitants ainsi que les pensionnaires d’un orphelinat, il compte retourner en Amérique du Sud l’an prochain.

Pour donner des souliers usagés, vous pouvez vous rendre à la clinique Espace santé à L’Île-des-Sœurs ou à la Clinique podiatrique Berri.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!