TC Media/Archives Siégeant à la mairie de Dorval depuis 12 ans, Edgar Rouleau indique avoir toujours la flamme de la politique.

Le maire de Dorval, Edgar Rouleau, sollicitera un quatrième mandat lors des élections municipales du 5 novembre.

«Ma femme ne veut pas de moi à la maison», lance avec humour l’homme qui fait carrière en politique depuis 35 ans. M. Rouleau a été conseiller à la Cité de Dorval de 1982 à 2005, avant d’accéder à la mairie.

Malgré les nombreux sacrifices qu’exige l’engagement politique, le Dorvalois d’origine éprouve toujours de la passion, notamment en raison du contact privilégier avec les citoyens.

«La politique municipale, c’est celle qui est la plus proche du public. J’ai toujours la flamme. Il y a encore des projets à réaliser», soutient-il.

Équipe
Tous les conseillers se représentent aussi aux prochaines élections, dont cinq au sein d’Équipe Action Dorval, le parti du maire Rouleau.

Ils plancheront notamment sur la construction d’une résidence privée avec soins pour aînés et personnes à mobilité réduite. Le complexe de 200 unités pourrait être érigé sur l’avenue Dorval.

L’ensemble du programme électoral sera dévoilé au cours des prochains mois. La qualité de vie des Dorvalois, le développement économique, les loisirs et la culture, ainsi que la santé financière de la Cité feront partie de ses priorités.

«La Ville est en excellente condition, autant les infrastructures que les finances», indique le comptable de formation.

Réalisations
Au cours de son dernier mandat, M. Rouleau est particulièrement fier de la réalisation du Complexe sportif et aquatique de Dorval.

«Il sera probablement le gros morceau que je vais laisser comme héritage, mais c’est surtout de dire qu’il fait bon vivre à Dorval. Par contre, je ne suis pas encore parti», assure-t-il.

Si son âge peut faire sourciller quelques résidents, le septuagénaire confirme être prêt pour un autre mandat. «L’important, c’est le cœur. Ce n’est pas l’âge qui compte, c’est surtout d’être accessible. C’est essentiel pour moi d’être présent pour les citoyens et de parler avec eux.»

L’arrivée de nouvelles technologies a d’ailleurs forcé M. Rouleau à conjuguer avec les différents médias sociaux. Bien qu’il n’ait pas encore de profil Facebook personnel –ce n’est d’ailleurs pas dans ses plans, il rappelle que la Cité s’est dotée d’une nouvelle page au cours de la dernière année et qu’un nouveau site web sera bientôt disponible.

Personne ne s’est manifesté pour faire opposition en vue de l’élection de l’automne prochain.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!