Keith McAuliffe /TC Media Ce décor «tolkien» est situé à l'intersection du boulevard Fénélon et de l'avenue Dawson, à Dorval.

Deux horticultrices ont transformé leur rêve en réalité en aménageant un paysage enchanteur tout droit sorti du film fantastique «Le Hobbit: La désolation de Smaug» sur le boulevard Fénélon, à Dorval.

Un simple coup d’œil sur ce décor grandeur nature suffit pour imaginer Bilbo et Fredon Sacquet, les personnages vedettes de la série «Le Seigneur des anneaux», gravir les marches de pierre qui bordent ce petit repaire enfoui sous un toit de verdure.

«Pour les horticultrices, le film du réalisateur Peter Jackson représente un univers particulier, souligne le responsable des communications de Dorval, Sébastien Gauthier. Mais c’est surtout pour le défi de taille qu’il représente pour les artistes que ce concept a été choisi.»

Cette année, horticulteurs, menuisiers, soudeurs et électriciens ont travaillé d’arrache-pied pendant deux mois pour créer ce décor singulier, qui s’illumine le soir.

Smaug
Bien que cette maison ait vu le jour pour une première fois l’année dernière, ses créatrices, Élyse Fournier et Sylvie Boulet, ont voulu que cet aménagement soit encore plus grandiose pour sa deuxième saison.

Le dragon légendaire imaginé par J. R. R. Tolkien, Smaug le Doré, se tient désormais fièrement au-dessus de la porte d’entrée. Fait de pièces de métal recyclées, de cuillères peintes et de feuilles ornementales rouillées, Smaug s’est dressé grâce au travail méticuleux des soudeurs de la ville.

Pour que ce décor continue de faire rêver les plus grands admirateurs de Tolkien, les 15 sortes de fleurs et de plantes qui décorent ce gîte fait de bois, de verre et de métal, nécessitent un entretien quotidien en plus d’être désherbées et taillées aux deux semaines.

La maison de hobbit fait partie des nombreuses créations d’aménagements paysagers à travers la ville, notamment au centre communautaire Sarto-Denoyers et sur le boulevard Des Sources, dans le but d’embellir les rues de Dorval.

Il a été impossible de s’entretenir avec les horticultrices pour connaître leur démarche.

(En collaboration avec Anthony Abbondanza)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!