Archives TC Media Les terrasses sont désormais permises de 7h à 23h sur le domaine public de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

Les terrasses de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve pourront désormais ouvrir plus tôt. Les élus de l’arrondissement ont voté une résolution, le 17 juillet dernier, pour que l’heure d’ouverture soit devancée à 7h, le matin.

«Après une discussion avec des commerçants et des résidents, nous avons déterminé que d’ouvrir les terrasses situées sur un terrain public à 7h était un compromis acceptable», indique le conseiller de Hochelaga, Éric Alan Caldwell.

Une décision qui a ravi les commerçants et résidents. «Nous sommes satisfaits et emballés par l’écoute dont ont fait preuve les élus», lance François Dagniers, relationniste pour la boulangerie Arhoma et résident de Hochelaga.

Un nouveau règlement
Le 2 juin dernier, l’arrondissement avait modifié le règlement sur l’occupation du domaine public afin de préciser les normes relatives à l’implantation de terrasses, de contre-étalage et d’étalage.

«Auparavant, les terrasses étaient interdites sur le domaine public, mais elles étaient tolérées. C’est pourquoi nous avons bonifié et actualisé le règlement», explique l’élu.

Depuis le mois de juin, les terrasses pouvaient accueillir des clients dès 9h, soit l’heure déterminée dans d’autres arrondissements de la métropole. Toutefois, plusieurs commerçants et résidents voulaient ouvrir encore plus tôt.

«Les cafés et boulangeries font une grande partie de leurs chiffres d’affaires grâce aux terrasses matinales. Si on permet la livraison dès 6h et la construction dès 7h, pourquoi ne pas ouvrir les terrasses à 7h», questionne M. Dagniers.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs résidents parlaient de plan de mobilisation pour faire changer les heures d’ouvertures, notamment d’envahir la place Simon-Valois pour y déjeuner tous les matins.

Devant cette mobilisation, les élus ont décidé de changer rapidement la donne en changeant les horaires. «Les résidents aiment leur quartier ainsi qu’y prendre un café sur une terrasse. Nous avons été à l’écoute des citoyens, mais nous souhaitons que tous aient en tête la cohabitation. Les commerces doivent prendre soin de leurs voisins», souligne M. Caldwell.

La boulangerie Arhoma a déjà entrepris de diminuer le bruit provoqué par l’installation du mobilier à l’extérieur du commerce en ajoutant de petits feutres sous les pattes des meubles.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!