Isabelle Bergeron Le pont de l'Île-aux-Tourtes nécessite des travaux de rénovation majeurs ou une reconstruction complète.

Le processus de construction d’une structure temporaire pour permettre la réparation ou la réfection complète du pont de l’Île-aux-Tourtes est déjà bien entamé. Si l’on se fie au maire de Vaudreuil Dorion, ce dernier aurait même déjà signé, il y a un an, les «papiers nécessaires» pour autoriser la chose.

C’est ce qu’a affirmé le principal intéressé mercredi, à TC Media, lorsqu’appelé à réagir à la fermeture d’une voie, en direction Est, du pont la semaine dernière en raison d’une fissure dans la structure.

«Le ministère nous a demandé une permission pour bâtir un pont temporaire à côté. On a signé les papiers nécessaires, révèle M. Pilon.

«Ils nous demandaient de coopérer pour certaines choses techniques qui avaient affaire avec la Ville. Nous, on voyait simplement que c’était une bonne nouvelle parce qu’on voyait qu’il y avait une planification de faite pour remplacer le pont. On a vu ça comme un processus normal qui allait vers une reconstruction», précise-t-il.

Ce dernier avance même que le MTQ a, au cours de la dernière année, travaillé de façon minimale au projet, avançant des alternatives et effectuant de l’arpentage.

«Je ne pense pas qu’ils sont surpris par l’état actuel du pont. Peut-être ont-ils été surpris par une fissure qui est apparue un peu plus vite que prévue», dit-il.

Rencontre
Toujours selon le maire de Vaudreuil-Dorion, une rencontre serait prévue la semaine prochaine entre le MTQ et les municipalités avoisinantes dont incluant Sainte-Anne-de-Bellevue.

Le lieu et la date de cette rencontre demeurent inconnus pour le moment.

«Ils vont nous présenter le projet. Mais à ce stade-ci, on n’a pas d’information particulière en ce qui concerne le nouveau pont ou l’échéancier, qu’est-ce qui va être fait. C’est un axe important entre la Montérégie et l’Île de Montréal. J’imagine que la solution de circulation doit être un élément très important dans la planification des travaux par le MTQ», explique pour sa part Martin Bonhomme, le directeur général de la ville de Sainte-Anne-de-Bellevue.

Bien qu’il ait mentionné à TC Media avoir eu des discussions avec des confrères à propos de l’état du pont, M. Bonhomme affirme qu’il n’était pas au courant de l’importance de la nécessité des travaux.

Chaque jour, près de 80 000 véhicules passent sur le pont construit en 1966.

TC Media a tenté de rejoindre un porte-parole du MTQ afin d’obtenir des réactions par rapport aux informations présentées ci-haut. Nos appels n’ont pas été retournés.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!