Chaque semaine, TC Media invite les candidats à la mairie d’Outremont aux élections municipales à exprimer leur point de vue sur différents enjeux locaux. Leur réponse est publiée telle quelle. Leur participation n’est pas obligatoire.

Comment entendez-vous régler la question du zonage pour l’implantation de nouveaux lieux de culte dans l’arrondissement?

Alexandre Lussier

Indépendant

Par référendum du 20 novembre 2016, l’usage lieux de culte a été retiré du zonage de l’avenue Bernard, alors qu’il avait déjà été retiré pour Laurier et Van Horne.

Les lieux de culte déjà établis sur ces artères bénéficient de droits acquis, mais l’établissement de nouveaux lieux de culte n’y est plus autorisé. Le Conseil d’arrondissement avait voté l’embauche d’un consultant pour proposer d’autres zones où l’usage lieux de culte pouvait être ajouté et recevoir un « niveau élevé d’acceptabilité sociale ». Les recommandations du consultant n’ont pas encore été divulguées.

La zone C-6 avait préalablement été suggérée, mais la modification n’avait pas été complétée, ses limites devant être confirmées. Elle est située au nord de Van Horne et comprend les lots bordant Hutchison et Durocher.  Ce quartier en devenir deviendra bientôt remarquable, un parc de voisinage étant conçu à proximité pour intégrer les plus récentes pratiques en matière d’aménagement et d’urbanisme. Cette zone semble appropriée pour recevoir l’usage lieux de culte.

Sur réception et analyse du rapport du consultant, je m’engage à ouvrir un dialogue franc et ouvert avec tous les citoyens afin de répondre au besoin éventuel de nouveaux lieux de culte, hors des avenues commerciales.

Marie Potvin

Équipe Denis Coderre

Avec la multiplication des affiliations religieuses en milieu urbain densément peuplé comme Outremont qui verra sa population accrue avec le campus MIL de l’UdeM, nous devons faire preuve de respect et de sensibilité et, de pragmatisme par rapport à la préservation de notre milieu de vie, notamment en ce qui a trait à la vitalité des commerces de proximité et de la diversité de l’offre commerciale.

Comprenons que la fonction des lieux de culte a évolué au cours du temps pour intégrer des activités communautaires. De ce fait, ces institutions ont un impact sur le milieu ambiant. Ainsi, dans toute zone délimitée pour des lieux de culte à Outremont, toute demande serait assujettie à des consultations publiques et à des études d’impact environnementales (à titre d’exemple, augmentation du trafic ou bruit lors d’événements spéciaux), afin d’harmoniser leur implantation sur notre territoire.

Chaque citoyen a le droit d’exercer sa religion. Notre approche visera des consensus et des équilibres pour assurer une cohabitation harmonieuse.

Philipe Tomlinson

Projet Montréal

Le résultat du référendum doit être respecté. Les espaces commerciaux ne doivent pas être remplacés par des lieux de cultes. La revitalisation de nos artères commerciales et le soutien à nos commerces sont prioritaires. Mais, la réalité est qu’un quart de notre population a des besoins particuliers. Pour trouver des solutions, notre arrondissement doit se doter de mécanismes de discussion et d’outils réglementaires tels que le Projet particulier de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble – le PPCMOI.

Présent ailleurs à Montréal, le PPCMOI permet l’encadrement du développement urbain au cas par cas, pourvu qu’un projet respecte les dispositions du Plan d’urbanisme de la Ville et du Schéma d’aménagement et de développement de l’agglomération de Montréal. Concrètement, il permettrait à l’arrondissement de négocier les composantes tels l’emplacement, les poubelles, le stationnement, l’esthétique et les impacts sur les voisins. Nous souhaitons que notre arrondissement devienne un modèle de vivre ensemble. Afin d’y arriver, nous allons rassembler les parties prenantes autour d’une même table pour bien comprendre les besoins et renforcer le fait que les règlements existent pour tous. Nous mandaterons aussi des experts pour nous informer des meilleures pratiques et nous faire des recommandations qui conviendraient à notre réalité locale.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!