Hugo Lorini/TC Media Un patrouilleur d'Outremont fait la tournée du quartier.

Partir en vacances l’esprit tranquille? Un luxe que promettent Westmount, Ville Mont-Royal et Outremont à leurs résidents grâce à un service de surveillance exclusif. Chaque année, plus de 60 000 visites sont effectuées gratuitement par les employés municipaux de chacun de ces secteurs. Pour décourager les voleurs, ils font «le tour» des domiciles, vérifient l’état des fenêtres et ramassent même le courrier.

Alors que le Québec se serre la ceinture, certaines municipalités parmi les plus cossues  de la région métropolitaine offrent ce service de surveillance à domicile gratuitement aux vacanciers.

Des dizaines de milliers de visites
Chaque jour, environ 110 visites sont effectuées sur le territoire de Ville Mont-Royal. En 2013, les quatre agents du service de sécurité publique ont effectué 39 092 visites.

Un peu plus au sud, à Westmount, lors des périodes les plus populaires, notamment pendant les vacances scolaires, c’est plus de 70 visites qui ont lieu quotidiennement.  Et finalement, à Outremont, en 2014,  6041 visites ont été effectuées.

«Nous faisons des vérifications sporadiques, à tous les jours, indique André Maratta, directeur de la sécurité publique à Ville Mont-Royal. Parfois, plus d’une fois par jour. Cela dépend si une tentative de vol a déjà été faite auprès d’une résidence, par exemple.»

À Outremont, les patrouilleurs font entre deux et six visites par période de 24 heures pour chaque résidence inscrite, selon la disponibilité des patrouilleurs et du nombre d’appels reçus. Chaque visite dure en moyenne 4 minutes.

À Westmount, pour chacune des résidences inscrites, les agents effectuent trois rondes chaque jour. Près de 20% des ménages de la ville s’inscrivent afin de bénéficier des services gratuitement.

Mieux vaut prévenir…
«Si on a le droit de pénétrer sur les terrains, on fait le tour de la maison, on vérifie les fenêtres, on fait des pas dans la neige pour que les voleurs potentiels pensent que quelqu’un est présent à la maison, explique Kim Colquhoun, directrice-adjointe à la sécurité publique de Westmount. Si des colis ou du courrier apparent ont été laissés à la porte, nous les prenons, et nous attendons que le propriétaire revienne de vacances pour lui rapporter.»

À Westmount et Ville Mont-Royal, on affirme qu’il est impossible d’évaluer combien coûte la surveillance aux contribuables, puisqu’elle s’inscrit dans une offre de services beaucoup plus large.

À Outremont, le temps alloué au service est évalué à 403 heures pour l’année 2014, soit environ 10 500$ en main d’œuvre.

«Toutefois, cette activité est offerte à même la patrouille régulière, soulève Edison Ramirez, directeur de la sécurité publique à Outremont. Il n’y a donc pas de coût additionnel pour cette activité, elle s’inscrit dans la patrouille préventive des parcs, bâtiments publics et autres installations de l’arrondissement.»

Outre cette tâche, ces derniers font de la surveillance dans les secteurs industriels et les stationnements, émettent des constats d’infraction, veillent à la sécurité des jeunes et aînés et font un suivi des animaux errants.

Pour avoir droit à la surveillance spéciale, les résidents peuvent s’inscrire en ligne ou par téléphone, en mentionnant les services dont ils ont besoin, la durée de leur absence ainsi que les personnes à contacter en cas d’urgence.

Ailleurs à Montréal, les résidents qui souhaitent avoir accès à ce type de service doivent se tourner vers le privé. L’entreprise Les Anges-Gardiens, entre autres, propose à des propriétaires partout à travers le Québec, de surveiller leur résidence, de ramasser leur courrier et de déneiger leur entrée, moyennant 35$ par visite hebdomadaire. La compagnie offre également d’arroser les plantes, d’enlever la poussière accumulée et de nourrir les animaux de compagnie.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!