Vanessa Limoges /TC Media Pour sa plus récente création, Léa Tremblay Fong s'inspire de l'église Saint-Viateur, des communautés qui la fréquentent et de celles qui n'osent y mettre les pieds.

Installées sur le parvis de l’église Saint-Viateur depuis la fin du mois d’avril, l’interprète et chorégraphe Léa Tremblay Fong et l’artiste conceptrice Cléa Minaker préparent actuellement un spectacle s’inspirant des personnes et des communautés qui gravitent autour de cette institution patrimoniale.

«Ma génération est moins familière avec ce lieu de culte, on y entre parfois à reculons parce que l’on connaît peu cet endroit et ses codes», explique Mme Tremblay Fong.

Cléa Minaker s’occupe de la signature visuelle du spectacle et indique que c’est tout un challenge de se laisser inspirer par un bâtiment aussi imposant, aussi porteur d’histoire.

«J’aurais des choses plus claires à dire si j’étais en plein milieu d’un stationnement, souligne-t-elle. Les croyances spirituelles, la foi, l’évolution de la société, la domination par les systèmes de pensées, les églises soulèvent d’importantes questions que l’on aborde que très rarement.»

Le cœur de la démarche artistique des deux artistes, c’est de s’ancrer dans un lieu, de s’immerger dans son histoire et d’entretenir une expérience physique et mentale avec les gens qui l’habitent.

Il y a quelques mois, les interprètes venaient s’asseoir sur le parvis pour discuter avec le curé ou les membres du Conseil de fabrique.

«Je ne sais pas si les bénévoles et la communauté de l’église comprennent ce que l’on fait, mais ils sont contents que l’on soit ici, que l’on s’intéresse à eux, et c’est un plaisir pour nous d’apprendre à connaître les personnages qui rendent ce lieu vivant», raconte Mme Minaker.

M. Fong poursuit, «maintenant ils veulent même nous laisser utiliser leur précieux orgue».

Les deux créatrices vous proposent une performance alliant danse, théâtre et projections sur la scène naturelle qu’est le parvis de l’église Saint-Viateur, du 23 au 25 juillet.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!