Ralph-Bonet Sanon / TC Media Les nouveaux gestionnaires de Station Café, Guerlot Charles et Wilna Jean-Louis, ont ajouté des déjeuners et des lunchs plus copieux au menu.

Un couple de trentenaires a repris un des rares cafés indépendants de Pointe-aux-Trembles.

Guerlot Charles et Wilna Jean-Louis ont rouvert Station Café le 5 février dernier.

L’établissement inauguré pour la première fois en février 2016 avait fermé en août dernier après un an et demi d’activité.

«On a toujours voulu notre propre affaire et quand on a vu l’occasion, on en a profité», explique simplement M. Charles, mécanicien et employé de la Ville de Montréal.

Situé dans une rue étroite, en bordure d’une friche ferroviaire et près de lignes d’autobus aux passages peu fréquents, l’emplacement du commerce est «assez difficile», reconnait M. Charles.

Toutefois, Station Café a réussi à se bâtir une clientèle en dépit de son emplacement, rappelle le nouveau restaurateur, qui compte faire de la pub, notamment sur les réseaux sociaux, afin de trouver de nouveaux clients.

Des ajouts
Le couple loue les lieux ainsi que l’équipement. Il a décidé de conserver l’apparence qu’avait l’ancien commerce qu’ils fréquentaient eux-mêmes.

«Les propriétaires nous ont dit que c’était très achalandé, alors on a gardé le concept. On s’est dit qu’on va ajouter des choses au menu, solidifier le déjeuner et le diner», relate Mme Jean-Louis, nouvelle maman.

«C’est aussi moins de tralala», ajoute son mari.

L’établissement de la rue Victoria vend maintenant des déjeuners ainsi que des lunchs plus consistants. L’ancien menu est maintenant bonifié de crêpes, de pancakes et même de mets haïtiens.

«La majorité des gens nous félicitent et sont contents qu’on soit rouvert, constate M. Charles, résident du coin depuis plus de 20 ans. Il y en a qui ne connaissent pas la nourriture haïtienne et qui l’essayent.»

Pour l’instant, M. Guerlot s’occupe du commerce avec un cousin de 7h à 19h durant la semaine, ainsi que de 7h à 17h le dimanche. Son épouse le rejoindra au terme de son congé de maternité, prévoient-ils.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!