Collaboration spéciale Daniel Fournier a été acquitté dans l’affaire de fraude électorale et envisage de se présenter à la mairie de Montréal-Est en 2019.

Reconnu coupable de fraude électorale à l’occasion des élections municipales de Montréal-Est en 2009, Daniel Fournier a finalement été acquitté. L’ancien employé de la Ville vise à présent le poste de maire en 2017.

«C’est un soulagement pour moi. C’est la vérité, tout simplement, clame Daniel Fournier. Je n’ai jamais commis de fraudes électorales. C’est une très grande victoire après toutes ces batailles et cet argent dépensé».

Condamné le 8 février 2013 à une amende de 1000 $ et cinq ans d’inéligibilité pour fraude électorale, l’ex-directeur de la Ville de Montréal-Est avait fait appel de cette décision le mois suivant.

Alors que des témoignages de plusieurs salariés de la Ville avaient poussé le juge Fortin de la Chambre criminelle et pénale du Québec à un tel jugement, estimant que M. Fournier avait effectué du travail partisan pour l’équipe du maire de l’époque Yvon Labrosse, la défense de M. Fournier a présenté une requête à la Cour supérieure en octobre 2015.

L’avocat de Daniel Fournier, Me Benoît Paris, s’est basé sur un jugement du 2 juillet 2014, déclarant que l’article 284 de la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités était invalide constitutionnellement pour demander l’acquittement de son client.

Une demande acceptée par le poursuivant, le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) et validée par la justice le 9 octobre 2015 au Palais de Justice de Montréal, qui n’aura donc pas statué sur les faits initialement reprochés.

Daniel Fournier vise la mairie en 2017
Contacté par TC Média, le DGE «respecte la décision rendue». Un commentaire qui réjouit Daniel Fournier.

«S’il ne reconnaissait pas mon innocence, nous aurions été jusqu’à un nouveau procès. Cela signifie beaucoup de choses pour moi. Je n’ai pas à prouver que je suis blanc comme neige, je suis blanc comme neige. Je n’ai jamais forcé des employés à faire un travail partisan».

D’ici quelques semaines, l’ex-candidat à la mairie en 2013 – l’appel avait permis de suspendre sa peine – organisera une conférence de presse pour «annoncer mes couleurs et les annonces pour le futur», explique-t-il.

Ce dernier ne s’en cache pas, il vise à nouveau le poste de maire de Montréal-Est en 2017. «Cette décision est figée, c’est mon objectif, déclare Daniel Fournier. Mais je ne le ferai que si je sens un appui de la population. Je me donne deux ans pour me préparer et donner mes points de vue sur les décisions que prennent en ce moment l’administration municipale».

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!