Charlotte Lopez Les commentaires des citoyens permettront de créer l'hymne de RDP-PAT

Le projet de l’hymne de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal, avance petit à petit. Les consultations publiques pour sa création ont débuté ce mercredi 28 septembre au Centre Roussin de PAT et se poursuivront le 6 octobre au Centre communautaire de RDP.

Afin que l’hymne représente au mieux les citoyens de l’arrondissement, le Centre multimédia de l’est de Montréal a décidé de les réunir pour qu’ils expriment leur fierté et leur sentiment d’appartenance à leurs quartiers. Leurs commentaires serviront ainsi à créer par la suite les paroles de ce projet.

Seulement cinq personnes étaient toutefois présentes lors de cette première rencontre: «Je suis déçu, je m’attendais à ce que plus de monde vienne, confie Donald Berrigan, coordonnateur du Centre multimédia. Mais nous sommes allés à la rencontre des gens depuis cet été et nous avons déjà beaucoup de retours de leur part.»

Avec un financement à hauteur de 119 000$ par la Ville-centre, l’organisme compte faire les choses en grand : un parolier, un enregistrement en studio, un clip vidéo, mais également deux spectacles au mois d’août avec des chanteurs professionnels, la facture monte rapidement.

«On a été obligé de faire des coupures dans nos dépenses et réaménager nos postes budgétaires, car on pensait avoir plus de fond», lance-t-il.

«Créer un NOUS»

«On veut créer un rapprochement entre les deux quartiers, souligne M. Berrigan. Avec des obstacles marquants comme l’autoroute 40, la communauté vit plus dos à dos, que face à face.» Avec cet hymne, l’objectif est donc de «créer des ponts, des rapprochements interculturels» entre les citoyens.

Les rives, les espaces verts ou encore les parcs font partie des éléments communs qui touchent aux deux quartiers et dont les gens sont les plus fiers, a pu constater Donald Berrigan :«Ce que je veux c’est que les gens nous racontent leur histoire, leur attachement à leur quartier ; ils ont tous des préoccupations différentes.» Il souhaite que cela se retranscrive dans l’hymne.

Mireille Hébert, membre du conseil d’administration de la Coop de solidarité du Centre multimédia de l’est de Montréal, s’occupera de son côté de la réalisation du clip vidéo.

«Il y aura six jours de tournage au total, réalisés tout au long des quatre saisons, explique-t-elle. Je me base sur deux fils conducteurs, qui sont l’histoire de l’arrondissement et le rapport à la nature, l’eau, et le fleuve – des thèmes qui reviennent souvent lors des commentaires des citoyens.»

La Pointe-de-l’Île étant un des arrondissements les plus anciens de Montréal, il est important pour Mme Hébert et M. Berrigan que l’hymne et la vidéo reflètent ce fil historique, tout en démontrant le monde moderne de RDP-PAT.

«On va prendre des prises de vue aériennes à l’aide d’un drone pour filmer la Pointe, mais aussi les citoyens lors de différents évènements dans l’année», ajoute Mme Hébert.

Pierre Desjardins, Vice-Président de l’atelier d’histoire de la PAT, présent lors de cette première consultation publique, pense effectivement que les références historiques sont «très importantes et doivent être présentes dans l’hymne sachant que ce projet se fait dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal.»

De son côté, René Rivest, agent de développement à la CDC de la Pointe, se dit surpris de ce projet: «Un hymne, ça ne nous ressemble pas vraiment, nous les Québécois, mais c’est une bonne idée, ça peut nous réunir.» Selon lui, l’inclusion des différents origines et groupes multiculturels prévue dans l’hymne est également une bonne chose.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!