Nicolas Ledain / TC Media Le député Marc Tanguay est sorti de son bureau de circonscription pour échanger avec les représentants du milieu communautaire mobilisés.

Comme dans de nombreuses régions de la province, les organismes communautaires de Rivière-des-Prairies s’étaient donné rendez-vous le 9 avril devant les locaux du député libéral Marc Tanguay afin de demander davantage d’aides du gouvernement du Québec.

Malgré le froid qui sévissait en ce lundi matin, une quarantaine de représentants et de membres d’organismes du quartier ont répondu à l’appel lancé par la Corporation de développement communautaire de Rivière-des-Prairies (CDC RDP).

Ce mouvement faisait suite au budget déposé le 27 mars dernier par le gouvernement Couillard, puisque le milieu communautaire déplore une augmentation jugée trop faible des financements à la mission. Partout dans la province, des actions de protestation similaire ont été organisées devant les bureaux de circonscription d’élus libéraux.

«Ils ont annoncé des augmentations qui suffisent à peine à compenser l’absence de hausse des six dernières années et la plupart des organismes québécois ne seront même pas augmentés. C’est inquiétant, car il va falloir continuer à faire des miracles pour avoir des finances équilibrées», regrette Mathieu Leclerc, le directeur général de la CDC RDP.

Le gouffre entre les attentes et les promesses est abyssal. Alors que le milieu communautaire estime qu’il faudrait 475 M$ supplémentaires pour l’ensemble des organismes québécois, le budget 2018 prévoit une hausse de 17 M$ du Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC). Interpellé à ce sujet, le député de LaFontaine Marc Tanguay est venu répondre aux slogans scandés par les manifestants. En novembre 2016, dans le cadre de la campagne Engagez-vous pour le communautaire, ce dernier avait été le seul élu libéral à s’engager par écrit à porter ces revendications au Conseil du trésor.

«Idéalement, je pense que ça pourrait être plus, car les organismes qui ne sont pas financés à la mission y vont pas projet et quand c’est par projet, c’est beaucoup de paperasse et il perdent beaucoup de temps. On voudrait plus et c’est une représentation que je fais à Québec», indique Marc Tanguay.

Le député souligne néanmoins que le PSOC s’élève aujourd’hui à 570 M$, dont 84 % pour du financement à la mission. Sans garantir une hausse prochaine de cette enveloppe, il a promis de sensibiliser les ministres concernés par ce dossier aux problématiques soulevées lors de cette mobilisation.

Symboliquement, Marc Tanguay a aussi été invité à découper un gâteau portant le message «On veut notre part du gâteau» en 36 portions égales pour représenter les organismes mobilisés.

Le milieu communautaire de RDP salue globalement cet échange avec l’élu, mais va rester attentif à ses promesses, tout en espérant d’autres annonces dans les prochains mois.

«J’espère qu’il va tenir ses engagements. On attend des résultats dans le budget et même avant, puisqu’il y a des élections à la fin de l’année. On va faire des suivis et on reviendra s’il le faut», assure Mathieu Leclerc.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!