Yves Provencher/Métro L'annonce a été faite, le 21 mai.

Il n’y aura plus de parc Marie-Victorin dans l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie. L’espace vert, actuellement bordé par la rue Rachel et l’avenue Jeanne-D’Arc, dans le district du Vieux-Rosemont, sera désormais nommé en l’honneur de la ville de Québec.

Cette décision a été annoncée par la ville-centre, le 21 mai. Elle fait suite au dévoilement du réaménagement du carrefour Pie-IX/Sherbrooke, réalisé dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal.

Il est prévu que les parcs Marie-Victorin et Guido-Nincheri soient réunis pour former un seul espace vert.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, est venu annoncer le don d’une œuvre d’art public pour ce nouveau lieu, en 2017. La réalisation et l’installation de l’œuvre seront confiées à un artiste de Québec, qui disposera d’un budget total de 200 000$.

«J’annonce qu’en guise de reconnaissance, nous avons entrepris des démarches auprès du Bureau de la toponymie afin de nommer le nouvel espace vert qui accueillera l’œuvre offerte par Québec: parc de la Ville-de-Québec, a expliqué le maire de Montréal, Denis Coderre. Nous sommes très fiers de décerner cet hommage à notre capitale nationale.»

Décision contestée
Le choix de débaptiser le parc Marie-Victorin a été mal reçu dans les hautes sphères de l’arrondissement.

«C’était peut-être un petit espace vert, mais il est face au Jardin botanique, l’œuvre du frère Marie-Victorin. Je salue le legs de Québec, mais je m’attendais à ce que le maire Coderre annonce en même temps un autre hommage pour le frère», lance François Croteau, maire de Rosemont–La Petite-Patrie.

Il estime qu’un effort supplémentaire aurait pu être déployé à l’occasion du 375e anniversaire de Montréal.

Du côté de la ville-centre, on pense que «la mémoire du frère Marie-Victorin est encore bien vivante à Montréal.»

«Le frère Marie Victorin est encore bien servi par la toponymie à Montréal. Il y a une rue Marie-Victorin à Montréal-Nord et le bronze du frère Marie-Victorin au parc Maisonneuve, en bordure du Jardin botanique. Sans oublier le Cégep Marie-Victorin», indique Renée Pageau, aux relations média de la ville-centre.

La conseillère du Vieux-Rosemont, Érika Duchesne, ne semble pas partager le coup de sang du maire Croteau.

«Il était convenu qu’on ne garde aucun des deux noms pour le futur aménagement, que ce soit celui de Marie-Victorin ou de Guido-Nincheri. On s’est creusé la tête. On avait pensé à le nommer en l’honneur de Nadia Comaneci, mais elle n’est pas décédée. Et, avec le legs de Québec, cela s’est imposé. L’héritage du frère Marie-Victorin est encore bien présent», soutient-elle.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!