Deux Vélos Festifs ont parcouru pour la première fois les rues de Saint-Laurent, lundi. La trentaine d’élèves de 6e année de l’école Laurentide inscrits au tout nouveau programme «Plein air, santé et environnement» ont eu la surprise pour marquer la rentrée scolaire.

Ce moyen de transport actif et collectif les a incités à pédaler du quartier Chameran jusqu’à l’école de la rue Cardinal, dans le Vieux-Saint-Laurent.

«L’an dernier, on a dit aux élèves, comme vous voyagez en autobus et qu’on débute une nouvelle année en plein air, on a le goût de commencer ça différemment avec vous autres», raconte l’enseignant en éducation physique, Jocelyn Beaulieu.

L’équipe de l’école Laurentide s’était organisée pour rejoindre les enfants provenant de milieux défavorisés au parc Painter dans le but d’aller à l’école à pied. Mais, en chemin, à hauteur de la gare Montpellier, deux vélos géants les attendaient.

Initiation à la nature
«L’idée du programme est de faire connaître le plein air à nos élèves, qui vivent dans des tours à logements et qui ne voient pas vraiment la nature. On veut amener le plein air dans l’école aussi», explique M. Beaulieu.

En plus du jardin-école qui est né cette année, l’enseignant aimerait installer des ruches sur le toit de l’école et faire des élèves de 6e année des leaders de l’environnement à l’école. Ils bénéficieront également d’une heure d’éducation physique supplémentaire chaque semaine.

Des programmes de plein air existent déjà dans d’autres écoles de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB), par contre l’objectif est ici bien différent selon la présidente, Diane Lamarche-Venne.

«Ce n’est pas seulement pour les faire bouger, c’est pour les faire sortir de leur quartier, les forcer à visiter leur ville. C’est aussi du « vivre ensemble » et beaucoup plus qu’un programme de mise en forme», souligne-t-elle.

En vélo
Les jeunes de 10 à 12 ans ont complété le parcours de 4,1 km en environ une heure dans la bonne humeur, arrivant plus tôt que prévu.

«C’est aussi pour montrer aux élèves que venir à l’école du quartier Chameran, c’est possible, même si le coin est enclavé par la voie ferrée», précise M. Beaulieu.

Une partie de la première matinée de cours a été amputée, pour le plus grand bonheur des enfants, mais la réussite de l’événement n’a laissé que des sourires.

«À Saint-Laurent, on a toujours travaillé étroitement avec la CSMB pour rendre nos écoles plus vertes ainsi que pour faire la promotion de la santé et du bien-être de nos jeunes», rappelle le maire, Alan DeSousa, qui s’était déplacé à l’école Laurentide pour l’occasion.

Le prochain événement plein air aura lieu fin septembre, alors que les enfants accompagnés de leurs parents sont invités à un souper communautaire suivi d’une nuit sous la tente, dans la cour. «C’est plus rassurant quand une première expérience se passe à l’école», note M. Beaulieu, qui prévoit ensuite des sorties en partenariat avec les scouts.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!