Johanna Pellus/TC Media Trois tables ont permis aux citoyens d'échanger sur la mobilité, le développement durable et la culture.

La première soirée de consultation publique de l’arrondissement, intitulée «Demain à Saint-Laurent», a rassemblé plus d’une vingtaine de personnes qui ont nourri les échanges sur la révision du Plan local de déplacement. Plusieurs personnes ont également partagé leurs idées sur la culture et le développement durable, le 6 octobre.

Les soirées de consultation publique font suite au lancement au printemps de la plateforme de partage d’idées sur le web et aux activités estivales dans les lieux publics. L’objectif est de créer de nouveaux plans locaux.

Sur les trois thèmes proposés, tout ce qui a trait au transport a suscité le plus d’intérêt.

«On a besoin de lumières et que les policiers soient là», rapporte un enseignant, qui voit souvent des autos rouler à grande vitesse sur le boulevard Thiemens quand ses élèves tentent de traverser.
Les participants étaient étonnés que 69 % des personnes interrogées lors d’un sondage, en août, trouvent les traverses piétonnes sécuritaires, alors qu’ils les perçoivent difficiles et longues pour les personnes vulnérables.

«Près de chez nous, à Bois-Franc, il n’y a que 19 secondes pour traverser, c’est insuffisant pour les familles ou les personnes avec des marchettes», observe une résidente.

Durabilité
Le vélo était aussi au centre des débats, opposant parfois ses partisans à ceux de l’automobile. Il est finalement ressorti que le réseau cyclable actuel avait plutôt une vocation récréative qu’utilitaire. Des voies plus sécuritaires d’est en ouest sont notamment souhaitées.

Plusieurs personnes ont proposé de ramener les stations de BIXI, alors que le projet-pilote n’avait pas conduit à l’installation permanente des vélos en libre-service à Saint-Laurent. Plus de véhicules partagés, comme Communauto ou Car2Go, sont aussi demandés.

Le vélobus et le trottibus, qui permettent aux enfants de se rendre à l’école en vélo ou à pied de façon encadrée et sécuritaire a retenu l’attention des participants aux discussions sur le développement durable.

«Les engagements environnementaux passent par les enfants. On peut leur expliquer, alors que les adultes changent difficilement leurs habitudes. Parfois, la santé peut être un bon incitatif», souligne une citoyenne qui dit avoir choisi de limiter sa consommation de viande pour cette raison.

Culture
Parmi ceux qui planchaient sur le premier plan local de développement culturel de l’arrondissement, plusieurs se souvenaient de projections sur les édifices ou de visites guidées. Ils ont proposé de rétablir ce type de circuits patrimoniaux et de faire découvrir l’histoire des quartiers, notamment à travers le nom des rues.

«Il y a aussi de la place dans l’espace public pour mettre en évidence l’art, comme des expositions photo sur le boulevard Décarie», proposait une participante comparant son projet à celui qu’on retrouve près du métro Mont-Royal, sur le Plateau.

L’artère commerciale, comme les abords du métro Côte-Vertu, font partie des lieux à valoriser.
La prochaine soirée de consultation aura lieu au Centre des loisirs (1375, rue Grenet), le 13 octobre, à 19h. Un service de garde est proposé sur place. Les résultats seront dévoilés le 16 novembre.

Infos: demainasaintlaurent.ca

Aussi dans Actualités :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!