Le terrain vague à l’angle du boulevard Marcel-Laurin et de la voie ferrée du CN, près de l’A-40, à Saint-Laurent, se transformera dans les prochaines années. Le projet Liiv Village urbain, qui sera construit sur le site de l’ancienne usine Honeywell, comptera entre autres 740 unités d’habitation, des commerces de proximité, une place publique et un parc.

Loin de se contenter de construire des tours à condos, les promoteurs Kilmer Brownfield Equity Fund cherchent à créer une communauté entière pour ce projet qui sera leur premier en sol québécois.

Depuis quelques mois déjà, des discussions avec les résidents des quartiers voisins ont permis de modifier le projet en conséquence de leurs inquiétudes, bien avant le processus de consultation publique exigé par la loi.

Les voisins directs, une trentaine de famille, ont participé à deux rencontres en janvier et les membres d’un millier de foyers à proximité ont aussi été conviés à deux autres séances. Les promoteurs ont répondu à leurs questions et pris en considération leurs demandes, concernant surtout l’aménagement paysager.

«C’était très important pour nous de consulter les gens en amont pour refléter la volonté des citoyens. Ça permet d’éviter des erreurs et les gens s’approprient davantage le projet», affirme le maire de Saint-Laurent, Alan DeSousa.

Les développeurs immobiliers ont redoublé d’efforts pour que le projet soit bien accueilli. Le design en escalier fait que les immeubles progressent en hauteur au fur et à mesure qu’ils s’éloignent des maisons du quartier Tait et se rapprochent du boulevard Marcel-Laurin, passant de trois à douze étages.

La construction du projet devrait être terminée d’ici cinq ans.

Vie de communauté
Une place importante est également accordée aux jeunes familles avec la construction de 90 maisons de ville et une forte proportion d’habitation à deux et trois chambres fermées. Moins du tiers des logements seront des 3 ½.

«On vise principalement des premiers acheteurs, pour faciliter l’accès à la propriété. Mais on veut aussi créer une communauté, et ça passe par la place publique et les petits commerces, des endroits où les gens vont pouvoir se rencontrer, tisser des liens», soutient la vice-présidente associée de Kilmer, Isabelle Poirier.

Des valeurs de mixité sociale font également partie du projet de Kilmer, qui inclut une part de logements sociaux (15%) et de logements abordables (15%).

Conscience environnementale
Spécialisés dans la revalorisation de terrains au passé industriel, la firme torontoise souhaite obtenir pour le Village urbain une certification LEED Or (Leadership in Energy and Environmental Design) en aménagement de quartier.

La portion de 53% du terrain vouée aux espaces verts et l’implantation de toitures vertes s’inscrivent dans cette vision.

Avec sa densité, le projet construit à proximité de la station de métro du Collège répondrait aux critères de développement TOD (Transit Oriented Development), une approche d’urbanisme visant à encourager les transports collectifs et actifs. Une piste cyclable longeant la voie ferrée fait aussi partie des plans.

Les piétons y trouveraient également leur compte puisque le Village urbain suivrait les normes d’urbanisme d’une aire POD (Pedestrian Oriented Development), avec sa rue partagée et ses commerces de proximité.

L’ajout d’un feu rouge est prévu sur Marcel-Laurin pour faciliter les déplacements et la sécurité des résidents.

Liiv Village urbain

  • 1 tour de 12 étages
  • 4 immeubles de 4 à 8 étages
  • 90 maisons de ville
  • 1 parc
  • 1 place publique
  • Plusieurs commerces de proximité

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!