Les Laurentiens pourraient croiser un nain de jardin répondant au nom de Bibo à la bibliothèque du Boisé au cours des six prochains mois. Le personnage créé par l’illustrateur et auteur Diego Herrera, mieux connu sous le nom de Yayo, sera le terreau de rencontres avec le public et d’inspiration pour de futurs écrits.

Yayo a commencé une résidence d’écriture à la bibliothèque du boulevard Thimens en octobre, où il partagera son temps entre son travail de création et ce projet de médiation culturelle autour du nain Bibo jusqu’en avril.

L’artiste donne des ateliers depuis plus de 20 ans, en plus de se consacrer à la création de livres jeunesse et de dessins d’humour, publiés dans L’actualité depuis 1988.

«Je fais des recherches sur les nains de jardin depuis une dizaine d’années, explique l’auteur qui aime emmener ses lecteurs vers des lieux magiques. Avant, ils n’avaient pas de nom, mais Bibo est la contraction de bibliothèque et Boisé, un nom sympathique et court.»

Yayo a été sélectionné parmi une douzaine de candidats pour cette résidence d’écriture en bibliothèque, en place pour la première fois à Saint-Laurent. Grâce à un partenariat entre le Conseil des arts de Montréal (CAM), l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) et les Bibliothèques de Montréal, il bénéficie d’une bourse de 15 000 $.

«C’est la bibliothèque du Boisé en soi qui m’a intéressée dans cette résidence, explique celui qui habite Côte-Saint-Luc. J’ai été très impressionné par le lieu, sa lumière, sa proximité avec la nature et ses ressources. Sa construction écologique est également proche de mes valeurs.»

Tel un nain de jardin étranger venant d’arriver à Saint-Laurent, l’illustrateur d’origine colombienne explorera la bibliothèque et l’arrondissement, notamment le boisé du parc Marcel-Laurin et la réserve du Musée des maîtres et artisans du Québec. Plus de 10 000 objets patrimoniaux y sont entreposés, dans le sous-sol de la bibliothèque.

Cocréation
«Le nain de jardin Bibo sera une excuse pour aller chercher la participation du public, souligne Yayo. Les gens pourront me raconter des histoires de leur pays, donner des idées et des suggestions.»

Il tiendra de nombreuses activités à la bibliothèque, notamment grâce à de l’illustration en direct pour tous et des heures du conte pour les enfants.

«Il s’agit d’un habitat idéal pour un nain de jardin, car le lieu est proche de la nature et le nain vient d’ailleurs, comme beaucoup de résidents de Saint-Laurent, précise l’auteur. De plus, ce personnage existe dans de nombreuses cultures et plaît autant aux petits qu’aux grands.»

Le personnel est également mis à contribution, pour lui raconter des histoires ou des anecdotes. «J’apprécie beaucoup la collaboration de tous, du gardien de sécurité au chef de la bibliothèque», ajoute-t-il.

Du côté de l’écriture, Yayo va bien entendu explorer le personnage Bibo et produire des textes pour accompagner ses illustrations. Il a aussi quelques albums jeunesse en chantier, en lien avec la nature ou la mythologie. Il y abordera notamment le thème des sorcières, qui le passionne autant que celui que des nains. «Mais elles seront différentes de celles qu’on connaît habituellement, qui sont moches et font des soupes dégoûtantes», spécifie-t-il.

Récipiendaire de nombreux prix en dessin d’humour et en illustration, Yayo se sent comme chez lui à la bibliothèque du Boisé. Les Laurentiens auront la chance de l’y croiser, alors qu’il privilégiera les espaces publics pour s’inspirer plutôt que le bureau qui lui a été attribué. Quelque 1 300 à 2 000 personnes fréquentent les aires communes chaque jour.

Prochaines activités
• Yayo en action dans le hall de la bibliothèque du Boisé les dimanches 19 et 26 novembre, de 13h à 15h (pour tous)
• Heure du conte le mardi 21 novembre à 11h (enfants de 2 à 5 ans)
• Brico le samedi 25 novembre à 14h (enfants de 6 à 12 ans)

Plus d’infos
Bibliothèque du Boisé
2727, boulevard Thimens
514 855-6130

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!