Au cours des six prochains mois, une équipe pluridisciplinaire planchera sur la conception du plan directeur du corridor de biodiversité Cavendish-Laurin-Liesse, dans Saint-Laurent. Le consortium Table Architecture + LAND Italia + civiliti + Biodiversité Conseil a remporté le concours d’architecture du paysage avec sa proposition intitulée «Vert-de-gris».

«Tout en proposant d’installer progressivement la biodiversité, il suggère un paysage atypique résilient et le maintien d’espaces non destinés à l’humain», explique l’un des membres du jury, Louis-Charles Lasnier, professeur à l’École de design de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM).

La culture du projet de l’équipe gagnante ainsi que sa propension à faire ressentir les ambiances proposées ont également retenu l’attention du jury, qui était présidé par l’architecte Pierre Thibault.

Si Table Architecture et civiliti, firme spécialisée dans des projets d’aménagement urbain et paysager, ont déjà participé à plusieurs concours du Bureau du design de Montréal, il s’agissait d’une première pour leurs deux autres partenaires. Landscape Architecture Nature Development (LAND) Italia réalisera son premier projet au Canada, utilisant ainsi un savoir-faire développé en Europe. La firme d’architecture de paysage a notamment conçu un plan directeur d’axes verts pour la ville de Milan. L’entreprise rosemontoise Biodiversité Conseil a quant à elle fourni des conseils en matière de biologie et préservation des habitats.

Microtopographie
Avec «Vert-de-gris», le consortium souhaite créer une nouvelle relation entre l’humain et la nature. La zone de 450 hectares sera tel un «pont vert» depuis l’échangeur Cavendish de l’A-40 jusqu’aux parcs-nature des Bois-de-Saraguay et Bois-de-Liesse.

«Les interventions initiales permettraient de ramener les espèces dans le paysage, notamment grâce à des plantations de pré fleuri et prairie sèche sur Cavendish et Thimens, attirant ainsi les pollinisateurs pour créer un cercle vertueux», indique l’architecte Valeria Pagliaro, de LAND.

Parmi les différentes interventions imaginées par les lauréats, le parc Philippe-Laheurte sera repensé pour assurer une transition entre les espaces dédiés à la biodiversité et les zones récréatives. Son bassin est propice à la prolifération des oiseaux et devrait être relié au boisé, notamment celui sur le terrain privé, au sud. Autour de la maison patrimoniale Robert-Bélanger, un verger pourrait être créé.

«Il s’agit d’une composition paysagère tridimensionnelle. Outre la richesse des habitats créés, les microtopographies offrent des environnements intérieurs qui brisent l’horizon, introduisent des plans verticaux, créent des lieux et des parcours de découverte. Le sol existant est retravaillé, aucun sol ne sera sorti du site», souligne l’architecte paysagiste Peter Soland, de civiliti.

Des espaces communautaires seront aménagés, comme un amphithéâtre dans le terre-plein central de Cavendish.

L’équipe lauréate recevra des honoraires de 125 000 $ pour élaborer le plan directeur qui proposera à l’administration laurentienne des orientations, des stratégies d’interventions et des aménagements.

Elle était en compétition avec six autres équipes, qui avaient soumis anonymement leur proposition l’automne dernier. Trois finalistes avaient ensuite développé leur projet pour le présenter en audition publique, le 5 avril.

L’ensemble des propositions est disponible sur designmontreal.com en plus d’être exposé dans le hall de la bibliothèque du Boisé jusqu’au 6 mai.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!