Les Nouvelles Saint-Laurent News/Archives/Patrick Sicotte

Dans le dossier de la construction du Complexe sportif de Saint-Laurent qui oppose la Ville de Montréal et l’entrepreneur général Unigertec à ses sous-traitants, la médiation continue. Une quinzaine de sous-traitants d’Unigertec réclament d’être payés pour le travail qu’ils ont effectué lors de la construction du complexe, inauguré l’été dernier. Par ailleurs, Unigertec tient la Ville responsable des retards de construction et la poursuit pour 27 M$.

Réunies en audience au palais de justice de Montréal, le 17 juillet, les parties ont convenu d’un échéancier relativement à la contestation de la clause de paiement sur paiement. L’ensemble des dossiers est suspendu jusqu’au 28 septembre, date à laquelle elles seront de retour en Cour supérieure.

Les avocats d’Unigertec et de la Ville de Montréal ont refusé de commenter le dossier, réitérant leur confiance dans le processus de médiation en cours.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!