Patrick Cardinal / Collaboration spéciale Le CS100 peut transporter entre 108 et 133 passagers.

Bombardier vient d’obtenir tout un cadeau de Noël ce vendredi. Son avion CS100 de conception entièrement nouvelle a été homologué par Transports Canada. Sa livraison et son entrée en service auprès de son premier exploitant, SWISS, sont prévues pour le deuxième trimestre 2016.

Le président de Bombardier Avions commerciaux, Fred Cromer, parle de « moment historique » dans un communiqué de presse publié à la suite de l’annonce vendredi matin.

L’annonce a eu un impact direct sur la côte de Bombardier en bourse (TSX : T.BBD.B), plutôt en baisse depuis le début de l’année. Au moment d’écrire ces lignes, elle avait fait un bond de 15,38 %.

Après les coupures annoncées ce printemps et les délocalisations cet automne, les employés se sentent rassurés, « mais pas à 100 %, tant qu’on n’aura pas un carnet de commandes bien garni », a déclaré David Chartrand, coordinateur au Québec de l’Association Internationale des Machinistes et des Travailleurs et Travailleuses de l’Aérospatiale (AIMTA), joint par téléphone.

« Des années d’efforts acharnés et de collaboration culminent aujourd’hui avec fierté pour beaucoup, alors que nous célébrons la délivrance du certificat d’homologation de type de Transports Canada pour l’avion CS100 », a ajouté M. Cromer, dans le même communiqué.

M. Chartrand parle aussi d’un « grand sentiment de fierté des travailleurs et des travailleuses d’être rendu à cette étape ».

Le 17 novembre dernier, le CS100 avait terminé son programme d’essais de 3 000 heures de vol. Il peut transporter entre 108 et 133 passagers.

Bonne nouvelle pour Saint-Laurent
Saint-Laurent concentre 25 % de l’industrie aérospatiale au Québec, un secteur qui embauche plus de 9 400 personnes dans l’arrondissement.

Le maire de Saint-Laurent, Alain DeSousa, se réjouit de cette annonce. « Bombardier est l’un de nos grands joueurs, la certification du CS100 permettra à l’arrondissement d’aller de l’avant et à Bombardier, de décoller », a-t-il déclaré au téléphone.

Plusieurs composantes du CS100, dont le poste de pilotage et des pièces premières, sont produites dans les usines de Saint-Laurent. L’avion est ensuite assemblé à Mirabel. Au total, 1 300 employés travaillent sur les avions C Series dans la région de Montréal.

Des avions performants
« L’avion surpasse toutes les attentes promises au marché, sauf la date de livraison, car il y a eu quelques délais », a affirmé M. Chartrand.

Les essais ont montré que le CS100 est l’avion à réaction commercial de série le plus silencieux de sa catégorie. De plus, les avions C Series assurent un avantage de 20 % sur le plan de la consommation de carburant par rapport aux autres avions de série.

« Nous sommes également impatients de poursuivre les vols de démonstration pour présenter ce magnifique avion aux sociétés aériennes et à d’autres exploitants intéressés dans le monde entier », a affirmé par communiqué Rob Dewar, vice-président du Programme d’avions C Series de Bombardier Avions commerciaux.

Bombardier a enregistré des commandes et engagements pour 603 avions C Series, dont 243 commandes fermes.

Combinant performances et haute technologie, la gamme d’avions C Series offre aux exploitants des économies potentielles de 7,5 à 12 millions $ US par avion. L’autonomie maximale des avions C Series est de 6 112 km, soit 648 km de plus que l’objectif initial.

L’homologation de l’avion CS300, le modèle de plus grande taille pouvant transporter 130 à 160 passagers, est quant à elle prévue d’ici six mois.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!