Une activité de réalité virtuelle gratuite sur l’histoire de Saint-Laurent et des séances de tricot publiques rassemblant diverses communautés culturelles ont été retenus pour les festivités du 375e  anniversaire de Montréal. Les deux projets de Saint-Laurent allient le passé au présent.

L’agence Beam Me Up créera pour les visiteurs du Musée des maîtres et artisans du Québec (MMAQ) un parcours virtuel gratuit qui fera revivre les grandes étapes de l’évolution de l’arrondissement, des premiers pionniers aux ordres religieux de Sainte-Croix, en passant par l’industrialisation et l’arrivée des différentes communautés ethniques.

Les visiteurs peuvent s’attendre à y découvrir des informations «exclusives», puisque le musée a récemment obtenu l’autorisation de consulter les archives de la ville, des communautés religieuses et ethniques. Ses historiens en sont encore à éplucher toutes les données.

«On veut que ce soit une expérience intergénérationnelle qui crée un sentiment d’appartenance et de fierté chez les citoyens», espère la chargée de projet du MMAQ , Fanny Luquet.

Tricot du peuple
Pour favoriser les échanges entre les communautés culturelles, le Comité des organismes sociaux de Saint-Laurent (COSSL) a choisi de se tourner vers une activité traditionnelle: le tricot. La «tricoteuse du peuple», Ève Marie Langevin, animera les différentes séances publiques, qui se tiendront pour la plupart à l’extérieur.

Ayant déjà animé des ateliers semblables, elle a pu constater que la laine et les aiguilles sont surtout un prétexte à la conversation. En dirigeant légèrement les échanges, elle invitera les participants à discuter d’avenir, de respect et de vivre-ensemble. «C’est fascinant, la sagesse populaire», affirme-t-elle.

Le résultat de tous ces ateliers formera une grande pièce de tricot-graffiti qui servira à habiller un élément du mobilier urbain, choisi ultérieurement selon la grandeur de l’ouvrage, possiblement à la nouvelle place publique à côté du métro Côte-Vertu.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus