Collaboration spéciale Google Street View Si le projet résidentiel va de l'avant, les deux immeubles commerciaux cèderaient leur place à cinq tours d'habitation en copropriété.

Un important projet de près de 700 condos au coin du boulevard Métropolitain et de la rue Valdombre divise les résidents du secteur. Plus de 70 d’entre eux se sont rendus à une séance d’information organisée par son promoteur, le groupe Petra.

Ce dernier propose de bâtir des tours de huit à 20 étages. Après la démolition des deux bâtiments situés au 5750-5800 et 5840-5900 boulevard Métropolitain, on y construirait 684 appartements, une coopérative d’habitation, un stationnement de visiteurs en surface de 140 places et un stationnement sous-terrain de 800 places. De plus, environ 250 arbres et végétaux seraient plantés sur cet actuel îlot de chaleur.

De nombreux propriétaires limitrophes ont dénoncé avec fougue le projet, lors de la soirée d’information, le 14 avril.

«Ces tours vont créer de la poussière, on va perdre notre ensoleillement et notre vie privée. C’est un cadavre de blocs», déplore un propriétaire riverain du projet.

«Si ça voit le jour, je vais vendre ma maison, car jamais je ne vivrai à côté de ça», ajoute un résident de la rue Brunetière.

D’autres citoyens ont applaudi le potentiel du développement immobilier qui viendrait remplacer un stationnement et des bâtiments pour la plupart vacants.

«Moi, je vois le côté positif et ça pourrait être bénéfique. Il embellirait le secteur», laisse entendre une Léonardoise ayant passé son enfance sur la rue Brunetière.

Malgré la discorde, tous s’entendaient pour dire qu’ils ne voulaient pas des tours allant jusqu’à 20 étages. Plusieurs ont d’ailleurs proposé de diminuer le nombre d’étages à huit pour l’ensemble du projet, d’autres ont proposé d’y construire des maisons ou même un parc.

Un avenir incertain
Ayant acheté le terrain il y a 10 ans, l’entreprise voulait initialement revitaliser le secteur avec des tours à bureau. Toutefois, l’idée ne s’est jamais réalisée.

«Nous avons fait des études de marché et un immeuble à bureau le long du boulevard Métropolitain ne serait pas réalisable», fait valoir John Palumbo, architecte oeuvrant pour le groupe Petra.

L’architecte et le propriétaire ont alors tenté d’amener différentes industries et commerçants à s’installer sur ce terrain. Une épicerie et un concessionnaire automobile étaient intéressés, mais rien ne s’est finalement concrétisé.

«Le terrain est un désastre. Le développement commercial ne fonctionne pas. Jusqu’à présent, la seule alternative, c’est du résidentiel», affirme M. Palumbo.

Pour réaliser ce projet, le propriétaire doit d’abord faire changer le zonage, actuellement classé commercial et industriel. Toutefois, l’arrondissement de Saint-Léonard souhaitait tâter le pouls de la population riveraine avant d’aller de l’avant.

À la suite de la soirée d’information, l’architecte n’était pas très optimiste.

«Ça ne s’annonce pas bien. Nous sommes prêts à modifier le projet. Ce qui est sûr, c’est que les choses doivent changer», souligne M. Palumbo.

Les élus se pencheront sur le dossier et devraient se prononcer prochainement. Le Groupe Petra est une société de gestion privée qui œuvre depuis 30 ans dans le marché immobilier et dont le siège social est situé à Saint-Léonard. Il possède des immeubles de bureaux, commerciaux et industriels à Montréal, Québec et Toronto. Son portefeuille immobilier comprend 8,3 millions de pieds carrés.

Étapes du dossier
Si l’arrondissement de Saint-Léonard accepte le changement de zonage demandé par le groupe Petra, le promoteur devra déposer son projet au comité consultatif d’aménagement urbain de la Ville de Montréal. Par la suite, s’il obtient l’aval de la ville-centre, le propriétaire devra organiser une consultation publique afin de présenter développement immobilier officiellement à la population léonardoise. Si celle-ci ne demande pas la tenue d’un registre référendaire, les travaux de démolition devraient commencer dans trois ans et une tour serait érigée chaque année jusqu’à totaliser cinq ans de chantier.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!