(Photo: Voix Pop - Josie Desmarais) La candidate libérale, Dominique Anglade, a été élue avec une majorité de 4 423 voix.

Malgré le vent de changement qui a soufflé sur le Québec, avec l’élection de la Coalition avenir Québec (CAQ) comme gouvernement majoritaire, la circonscription de Saint-Henri-Sainte-Anne demeure libérale. Les électeurs du Sud-Ouest ont de nouveau accordé leur confiance à Dominique Anglade, qui assume le rôle de députée depuis 2015.

Son mandat sera toutefois différent ces quatre prochaines années. Comme le Parti libéral du Québec (PLQ) a été défait et formera l’opposition officielle, elle perdra son poste de vice-première ministre et de ministre de l’Économie.

«Mais, je vais toujours être députée de Saint-Henri-Sainte-Anne. Je serai dans l’opposition à regarder les dossiers qui me seront confiés. On ne peut pas prédire de ce qui va arriver dans les prochains jours, mais je vais donner un fort accent à mon comté», assure-t-elle.

La députée compte garder l’éducation en tête de sa liste des priorités, mais également se rapprocher des aînés. «Je vais aussi continuer à tenir mes cafés citoyens. On a beaucoup de travail devant nous», dit-elle.

Si l’ambiance était plutôt calme au rassemblement des libéraux au New City Gas dans Griffintown, les applaudissements et les encouragements ont retenti à l’arrivée de Mme Anglade. Les partisans étaient visiblement contents des gains réalisés par leur parti en dépit des résultats finaux.

Changement
Bien qu’elle aurait préféré un autre dénouement, la vice-première ministre sortante accepte le choix des citoyens. «Le peuple est souverain au Québec, c’est ça la beauté de la démocratie, mais je suis fière de l’équipe que nous avons faite. Nous allons former une opposition constructive et responsable», lance-t-elle, préférant ne pas se prononcer sur les raisons qui ont conduit à cette décision.

Pour son adversaire et représentante de la CAQ dans Saint-Henri-Sainte-Anne, Sylvie Hamel, les résultats parlent d’eux-mêmes. «Les gens étaient dû pour un changement et je pense que c’est ce qu’ils ont exprimé ce soir, souligne celle qui en était à sa première expérience en politique. C’est sûr que j’aurais aimé être là pour les citoyens de Saint-Henri-Sainte-Anne, mais je suis très fière des résultats de mon parti.»

Mme Hamel a terminé en 3e place, derrière le candidat de Québec solidaire (QS), Benoit Racette, qui a obtenu 28,83% des suffrages. Il s’agit d’un bond important pour le parti qui avait recueilli 20,7% des voix au scrutin de 2015.

Le candidat péquiste, Dieudonné Ella-Oyono a fini 4e avec 11,47% des suffrages, soit près du tiers des voix recueillies par sa prédécesseure, Gabrielle Lemieux.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!