Les citoyens de Pointe-Saint-Charles pourraient bien avoir une toute nouvelle bibliothèque d’ici 3 ans. Mais le projet de près de 9 millions de dollars pourrait être appelé à prendre une direction totalement différente à cause de la valeur patrimoniale du bâtiment.

Dans le cadre de la revitalisation du pôle St-Charles, l’arrondissement du Sud-Ouest voudrait agrandir la bibliothèque Saint-Charles. Les élus veulent déterminer avant cet été l’orientation à prendre pour développer le projet sur la rue d’Hibernia. Pour ce faire, ils attendent une étude importante du Service de la gestion et de la planification immobilière de la ville-centre sur la capacité d’agrandissement du bâtiment actuel, considéré patrimonial.

La bibliothèque St-Charles se trouve dans l’ancienne caserne Saint-Gabriel, la plus ancienne du Sud-Ouest. Elle présente une grande valeur non seulement symbolique et historique, mais aussi architecturale, avec sa façade ouvragée et ses grands espaces intérieurs largement éclairés de lumière naturelle.

Selon ce qui est projeté, «l’agrandissement se ferait à l’arrière, sur trois étages. Mais pour connaître la capacité structurale, les conclusions de l’étude, attendues en avril, seront déterminantes sur la nature des travaux», précise la conseillère SophieThiébaut.

Besoin d’espace
Voilà déjà une dizaine d’années que différents organismes et groupes de citoyens réclament plus d’espace à la bibliothèque St-Charles, notamment pour y ajouter une salle multifonction et permettre une meilleure accessibilité aux activités familiales. Selon madame Thiébaut, qui pilote le dossier,

il n’y a pas assez de place pour les poussettes quand les familles viennent pour écouter des histoires, il y en a partout dans les allées et ça dérange».

Dans son dernier Programme triennal d’immobilisations voté en août, le conseil de l’arrondissement du Sud-Ouest a approuvé un budget initial de 8,7 M$ pour faire passer de 500 à 800 mètres carrés la bibliothèque. S’en est suivie une consultation populaire auprès d’une quarantaine de citoyens et du comité Opération populaire d’aménagement (OPA) de la Table Action-Gardien. Les résultats seront présentés le 26 mars prochain.

Le projet s’inscrit dans le Programme rénovation, agrandissement, construction de bibliothèques, instauré en 2008 par la Ville de Montréal. L’arrondissement du Sud-Ouest débourserait 1,7 M$ sur quatre ans, soit 20% du budget. La balance du financement serait divisée à part égale, soit 40% chacun, entre le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal.

Espaces verts
Advenant qu’il ne soit pas possible d’agrandir le bâtiment, il est question de construire une toute nouvelle bibliothèque. Les locaux actuels seraient alors convertis pour accueillir des groupes communautaires, présentement installés à la maison St-Charles, qui doivent déménager en juin 2016. La Commission scolaire de Montréal veut récupérer le bâtiment pour faire de nouvelles classes primaires.

Peu importe le choix qui sera fait, il y aura un impact sur le parc Saint-Gabriel, qui se verra amputé d’une partie de son espace. C’est pourquoi le Service des travaux publics est à évaluer la possibilité de fermer la rue Ropery pour récupérer de l’espace vert.

Durant le week-end, une charrette d’idéation en urbanisme sur le développement futur de la partie nord du quartier Pointe-Saint-Charles pourrait également dégager d’autres pistes de solution pour harmoniser les changements à la bibliothèque, avec un meilleur aménagement du parc. Une séance publique est à venir au printemps, où tous les projets seront présentés à la population.

Inauguration en 2018
Chose certaine, les délais avant que la bibliothèque Saint-Charles fasse peau neuve pourraient varier selon qu’il y ait agrandissement ou nouvelle construction. Le conseil d’arrondissement aurait souhaité pouvoir inaugurer la nouvelle bibliothèque à temps pour le 375e anniversaire de Montréal. «Mais de façon plus réaliste, compte-tenu que si on fait un agrandissement il peut y avoir des surprises, on pense plutôt pouvoir réaliser le projet d’ici la fin du présent mandat, soit 2018», de conclure Sophie Thiébaut.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!