Patrick Sicotte/TC Media Ann Guy, Marie-Eve Brunet et Tracey Arial en compagnie de leurs maires, Jean-François Parenteau et Denis Coderre.

Les trois candidates de l’équipe de Jean-François Parenteau qui tenteront de prendre les sièges actuellement occupés par Projet Montréal dans Desmarchais-Crawford sont maintenant connues, et l’annonce réservait une surprise de taille. La conseillère d’arrondissement actuelle dans Champlain-L’Île-des-Sœurs Marie-Eve Brunet tentera d’obtenir le poste de conseillère de ville. Ann Guy et Tracey Arial seront quant à elles en lice pour les deux autres postes du district.

Tenter de décrocher un poste à la ville-centre allait presque de soi pour Mme Brunet. Membre de plusieurs commissions de la Ville de Montréal et représentante de la métropole à la Fédération canadienne des municipalités, elle tient déjà un rôle important au sein du parti de Denis Coderre.

Elle est entre autres présidente de l’Aile Jeunesse Coderre et porte-parole pour les dossiers de conciliation travail-famille.

Elle préside depuis sa fondation en 2015 l’organisme à but non lucratif Concertation-Montréal, qui a pour mission de favoriser le développement de la région en regroupant les leaders socio-économiques et les élus de la métropole.

Avant son élection en 2013, Mme Brunet s’était fait connaître des Verdunois principalement grâce à son poste de directrice de l’organisme Action Prévention Verdun. Un des grands projets qu’elle y a réalisé est l’ouverture du centre intergénérationnel La Station, à L’Île-des-Sœurs.

Elle affrontera fort probablement Sterling Downey de Projet Montréal, le conseiller de ville actuel bien connu de la communauté anglophone de Verdun. Porte-parole de l’opposition au conseil de Montréal pour l’itinérance et la gestion animalière, il est également fondateur du festival Under Pressure. Sa candidature ne sera confirmée que lors de la soirée d’investiture du 16 août.

Ann Guy
Ancienne conseillère d’arrondissement de 2009 à 2013, Ann Guy avait remporté son poste en défaisant Jean-François Parenteau, qui se présentait alors sous la bannière Vision Montréal de Louise Harel.

Le maire Parenteau a toutefois spécifié que cette ancienne rivalité n’en était pas une. «On ne se battait pas l’un contre l’autre. On se présentait pour le même poste, comme des collègues», illustre-t-il.

Elle ne s’était pas représentée, ayant quitté le parti Union Montréal pour siéger comme indépendante en décembre 2012, quelques semaines après la démission de son chef, Gérald Tremblay. Elle avait toutefois promis un retour en politique municipale pour 2017.

Conseillère séniore chez Environnement Canada, elle est toujours demeurée présente dans la communauté. En plus de s’impliquer bénévolement dans de nombreux projets, ce qui lui a d’ailleurs valu le titre de Grande Verdunoise en 2015, elle continue d’assister à presque toutes les séances du conseil.

Elle siège d’ailleurs présentement au conseil d’administration du Centre communautaire Dawson.

Tracey Arial
Résidente de Crawford Park, Tracey Arial est surtout connue pour son implication dans diverses initiatives d’économie sociale et d’agriculture comme le Grand Potager, la Coopérative Abondance Urbaine Solidaire (CAUS) et les marchés fermiers.

Elle est également journaliste, écrivant pour diverses publications comme le journal anglophone The Suburban, et auteure du blogue ArialView.

Si les conseillers Manon Gauthier et Pierre L’Heureux décident d’être de la course, un poste restera à combler au sein de l’Équipe Jean-François Parenteau dans le district Champlain-L’Île-des-Sœurs.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!