© Johnnie Walker

La marque de whisky écossaise Johnnie Walker rejoint le mouvement féministe, espérant profiter financièrement du climat actuel en transformant l’emblématique «Striding Man», Johnnie, en… Jane.

Pour la première fois en plus d’un siècle, l’emblématique «Striding Man» de la marque Johnnie Walker va être remplacé par son équivalent féminin, «Jane Walker». Celle-ci présente une silhouette toute en courbes et porte un haut-de-forme, une veste de smoking, un pantalon et des bottes d’équitation.

Ce coup marketing est censé coïncider avec le Mois de l’histoire des femmes et la Journée internationale de la femme, prévus le mois prochain.

Pour relier les deux concepts, la marque tente de souligner le rôle de plusieurs femmes clés dans son développement, notamment Elizabeth Walker, la femme du fondateur John Walker, ainsi que les 12 femmes «blenders» («assembleuses») de la société. 

«Voici Jane Walker, notre nouvelle icône, qui célèbre les progrès des droits des femmes. À chacun de ses pas, nous avançons tous», explique une annonce sur Twitter.

Le twittosphère n’a pas été longue à réagir, certaines commentatrices applaudissant la décision, et plusieurs autres la condamnant clairement.

«Je ne peux même plus profiter d’un bon scotch sans subir le ‘mansplaining’ et la condescendance des imbéciles ?! Non merci», écrit ainsi une internaute

«Désolée mais… quel progrès exactement a été accompli ? L’égalité salariale ? L’égalité politique ? Le contrôle de la reproduction ? Hum… Mais DIEU MERCI il existe un scotch avec une dame sur la bouteille. Maintenant je me sens égale. Merci.»

Une autre femme souligne que d’autres marques ont tenté, en échouant — spectaculairement –, de profiter financièrement du mouvement féministe.

«Je suis loin d’être intimidée par le scotch, mais je resterai à distance de celui-ci. C’est aussi condescendant que ces stupidités comme les Doritos et les stylos Bic « pour femmes ». Vous devriez vous pencher sur ce qui s’est passé dans ces cas.»

Ce tweet fait référence à l’histoire de PepsiCo, qui cherchait à développer des Doritos pour femmes (une information finalement discréditée car fausse), et à celle des stylos de la marque Bic conçus pour les mains de femme. Ces deux informations ont fait l’objet de critiques dévastatrices sur Internet.

Récemment, KFC a enrôle la chanteuse country Reba McEntire pour devenir la première «femme colonel» de la chaîne de fast-food dans une publicité qui la voyait revêtir les attributs classiques du Colonel: un costume blanc, une moustache et une cravate noire.

Le Johnnie Walker Black Label édition «Jane Walker» sera disponible en mars, et un dollar par bouteille sera reversé à des associations soutenant la cause des femmes.

Aussi dans Nouvelles insolites :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!