Getty Images Jordy Nelson, des Packers de Green Bay

L’attente est finie. Les Broncos de Denver et les Panthers de la Caroline sauteront sur le terrain, demain soir, pour l’ouverture de la saison 2016 de la NFL.

Il est donc temps de terminer notre aperçu de la campagne. Cette semaine, on se concentre sur les équipes à surveiller dans l’Association Nationale.

Packers de Green Bay
Mine de rien, les Packers ont terminé 2015 avec la neuvième meilleure défense, selon Football Outsiders. Clay Matthews est de retour à sa position naturelle de secondeur extérieur, cette saison, ce qui devrait améliorer encore un peu les performances de l’unité.

En attaque, Aaron Rodgers retrouve enfin Jordy Nelson, un peu mieux comme cible principale que James Jones, quoiqu’on va s’ennuyer du look hoodie sous le maillot. Même avec Sam Bradford (pouahaha), maintenant avec les Vikings du Minnesota, les Packers sont les grands favoris pour décrocher le titre de la section nord.

Seahawks de Seattle
Les Seahawks ont fini avec le meilleur DVOA, la mesure d’efficacité des équipes créées par le site Football Outsiders, de la NFL, au cours des quatre dernières saisons. La retraite de Marshawn Lynch et le départ de Bruce Irvin, maintenant avec les Raiders, ne devraient pas avoir un si gros impact sur les performances de l’équipe.

Si la ligne offensive est seulement mauvaise, et pas une catastrophe, tout laisse croire que Pete Carroll mâchera encore joyeusement sa gomme sur les lignes de côté en 2016.

Cardinals de l’Arizona
Que Carson Palmer ait commis six revirements (quatre interceptions et deux échappées) à son dernier match (une défaite de 49-15 en finale d’association) n’est pas si dramatique. Tout le monde peut connaître un mauvais match, surtout contre les Panthers. Le fait que le quart vétéran vient de connaître sa meilleure campagne en carrière à 36 ans est un peu plus inquiétant.

Répétera-t-il l’exploit en 2016? Sous les ordres de Bruce Arians, le deuxième meilleur entraîneur de la ligue (Bill Belichick est considérablement moins sympathique, mais il a encore la palme), il pourrait y arriver, s’il reste en santé.

Il n’y a pas vraiment de question à se poser sur le reste de l’attaque en Arizona. Sur la défense non plus, tant qu’à y être, surtout depuis l’acquisition de Chandler Jones, enfin un joueur capable de mettre de la pression sur le quart adverse sans l’aide de blitz agressifs.

Panthers de la Caroline
Cam Newton a été blâmé pour son attitude après la défaite des Panthers contre les Broncos, au Super Bowl. Eille, grosse surprise, un joueur était déçu d’avoir perdu le match le plus important de sa carrière.

Qu’importe, Newton ne semble pas être du type à se laisser démonter par des critiques. Il revient à la tête de l’attaque la plus productive de la NFL la saison dernière (500 points marqués) et, cette fois, il pourra compter sur Kelvin Benjamin.

En défense, les Panthers ont laissé partir le demi de coin Josh Norman, pariant sur le fait que l’excellent travail de la ligne défensive et du groupe de secondeurs permettra à la tertiaire de survivre.

Cowboys de Dallas
Tout semblait s’être écroulé après la blessure au dos de Tony Romo. Et Dak Prescott est arrivé.

Le choix de quatrième ronde au dernier repêchage vient de connaître un calendrier préparatoire électrisant. Avec l’aide de la meilleure ligne offensive de la ligue et du porteur de ballon Ezekiel Elliott, quatrième sélection au total du repêchage, il pourra peut-être mener les Cowboys à un titre de section. Cela dit, le scénario le plus probable est que Prescott n’était qu’un mirage et que Romo va revenir au jeu pendant deux minutes en milieu de saison avant de se blesser à nouveau.

Aussi dans Dans la zone des buts :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!