Pierre Brassard | www.pierrrebrassard.com Bing! Bing! Bing! Bing! Quatre coups de casquette molle atterrissent en rafale sur la tête dure d’Olivier.

Chaque mardi, la journaliste Julie Laferrière et l’humoriste, animateur et illustrateur Pierre Brassard posent un regard original sur les usagers du transport en commun.

Nous ne sommes que quelques passagers encore embrumés de sommeil, dispersés au gré des banquettes. Ayant opté pour le fond de l’autobus, je me trouve soudainement au cœur d’une classe de maternelle. En effet, à l’arrêt suivant, une quinzaine d’enfants surexcités par une sortie au parc Jarry prennent le bus d’assaut.

Leur enseignante les entraîne vers l’arrière, question de concen­trer, voire de contrôler, cette troupe hyper dynamique. Ils sont totalement craquants ces petits, avec leurs cheveux hirsutes, leurs taches de rousseur et leurs sourires parfois édentés.

Une fillette aux lulus blon­des et asymétriques, qui pose une devinette à une brunette à capuchon, perd patience au bout de quelques secondes et donne illico la réponse à son amie interloquée. «Mais tu ne me laisses même pas le temps de réfléchir!» de dire cette dernière. «Ben là! C’est suuuuuper faaacile! Moi, j’avais trouvé tout de suite, sans même avoir à penser!» répond l’impatientée.

La professeure profite de la scène pour prodiguer un sage conseil à Miss Lulu : «Même si une question semble simple, c’est toujours mieux de réfléchir avant de répondre.» Plus près de moi se trou­vent Olivier et Rufus. Rufus porte une belle casquette verte avec un rond rouge brodé sur le devant. Olivier, qui, lui, n’en a pas, envie de toute évidence celle de son comparse. Comme tout p’tit gars qui se respecte, au lieu de complimenter le propriétaire du couvre-chef, il opte pour le gossage. C’est-à-dire qu’il lui dit : «Elle n’est même pas belle ta casquette», tout en donnant sans arrêt des pichenottes sur la visière.

La professeure réprimande Olivier. Il accueille la chose avec nonchalance pour retourner tout de go à sa cible. C’est alors que Rufus explose. Plus vite qu’un chat qui bondit sur une proie, il profite de l’inattention de quelques secondes de leur bienveillante accompagnatrice. Bing! Bing! Bing! Bing! Quatre coups de casquette molle atterris­sent en rafale sur la tête dure d’Olivier.

La responsable, sentant le chaos, se retourne vers les garçons en fronçant les sourcils. Olivier, bon prince, ne dit rien. Il sait qu’il a, du moins un peu, mérité cette réplique. Rufus remet sa casquette sur sa tête. «Tu me la prêteras plus tard?» demande Olivier en se frottant la tête. Rufus ne répond pas tout de suite. Parce que cette question mérite réflexion.

Aussi dans Hors du commun :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!