Voici l’extrait d’une chronique d’octobre 2011 sur le fait que Justin Trudeau ne se présenterait pas à la tête du PLC en 2013. C’est du moins ce qui avait été dit à l’époque…

«Cette semaine, la nouvelle a eu l’effet d’une bombe dans la colonie humoristique québécoise :
Justin Trudeau ne se présentera pas à la tête du Parti libéral en 2013. En apprenant cela, plusieurs se sont mis à pleurer, d’autres, tout simplement, ont décidé d’abandonner la profession. Personnellement, nous avons pensé au suicide… NOOOOOOOOON! Pourquoi? Mais pourquoi, mon Dieu, pourquoi? Justin, tu nous dois de devenir chef du PLC et premier ministre un jour!

Nous avons besoin de renouveau, de sang neuf, d’une nouvelle tête de Turc! Si tu ne deviens pas le chef du Parti libéral, le parti s’éteindra, de même que notre chance de pouvoir faire des blagues douteuses sur ta chevelure abondante et lustrée, sur tes fans-groupies centenaires parquées dans les centres d’accueil, sur ton accent en français, sur ton accent en anglais, sur ton accent en franglais!»

MISSION ACCOMPLIE! (Imaginez-nous avec le manteau de cuir de George W. Bush sur un porte-avion avec une banderolle.)

Non, nous ne voudrions pas nous attribuer le mérite que Justin (pas celui qui vomit au cours de ses concerts, celui qui aime se montrer torse nu avec ses tatouages) devienne chef du Parti libéral du Canada…

Avouez par contre que si Trudeau n’était pas aussi altruiste envers nous, il ne briguerait jamais ce poste! En octobre 2011, il ne voulait pas devenir chef du Parti libéral. Presque 365 jours plus tard (pas tout à fait), il change d’idée : pour nous sauver! Et ça, nous ne l’oublierons jamais! Pour lui montrer toute notre gratitude, nous avons décidé de lui consacrer un de nos célèbres acrostiches.

Justiciers masqués. (Oui, on s’aime à ce point-là.)
Un gars qui sacre une volée à un sénateur conservateur payé avec nos impôts, on aime ça.
S’arranger pour ne plus jamais porter le «pinch» serait une excellente idée, monsieur le futur PM : c’est vraiment laitte!
Trudel, Sébastien. Si un jour, Justin a besoin d’une doublure (surtout de dos) comme Saddam Hussein, une moitié de notre duo répondra : «Présent!»
Indépendance : parce que si quelqu’un peut faire l’indépendance du Québec un jour, c’est Trudeau Junior! Pas besoin de changer. Stay the same. Always. Pleaaaase.
Nous n’avons pas du tout trouvé que Sophie parlait trop à Tout le monde en parle. En fait, si elle pouvait faire toutes les interventions publiques à sa place, ce serait franchement le meilleur move.

En bref, Justin, merci d’avoir répondu à notre appel!

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles de Métro.

Aussi dans Les Justiciers masqués :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!