Hahahahahahahahahahaha hahahahahahahahahahaha hahahahahahahahahahaha hahaha.

Ben non, on vous niaise! Vous vous rappelez certai-ne­ment que nos premières amours, en tant que Justiciers masqués, sont les arnaques en tous genres? Par curiosité, vous êtes-vous laissé prendre au piège? Ben non! On ne peut pas croire! Quoique…

Avec tous les médias qui font la biographie politique de Beauchamp comme s’il s’agissait d’une chronique nécrologique, en vantant ses expériences passées et ses débuts dans le milieu communautaire… On est presque en train d’en faire une martyre! Canonisons-la, tant qu’à y être!

Sainte Line Beauchamp, priez pour nous! Hilarants, les trémolos bien sentis dans les textes de certains chroniqueurs prolibéraux, nébulo-fédérastes. Et même chez certains considérés comme impartiaux!!! Rien de plus drôle que de voir le PLQ et ses pleureuses parler d’une femme extraordinaire, alors que… Honnêtement, Jean Charest a simplement sacrifié une de ses plus fidèles lieutenantes en la laissant se brûler au 15e degré avec une méga-patate chaude.

Pas très honorable, pour un très honorable, le Charest… Mais on ne vous apprend rien, non? À moins d’habiter sur une île déserte en compagnie d’un ballon nommé Wilson ou d’avoir
le quotient de Forrest Gump. (On adore Tom Hanks.)

Rien n’a changé depuis des semaines, des mois, voire des années. C’est magouilles par-dessus scandales, sur un fond bien libéral. Mais on ne vous apprend rien là non plus.

Certains diront que quand quelqu’un quitte, il faut être gentil et employer un ton doucereux.

Fuck.

Si la personne quitte, reconnaît ses erreurs et dénonce le système d’ultra-corruption à l’intérieur duquel elle faisait partie du cercle des initiés, peut-être.

Pas en ce moment. Non. Jamais. Une de moins. Tant mieux. Quoi, vous versez une larme? Un ramassis de sangsues sucent le sang (et l’$$$) du Québec jusqu’à le mettre dans un état végétatif, et il faudrait avoir de la compassion? Pfffffff.

Et que dire du conflit étudiant? Elle part en laissant notre pays à feu et à sang. Certains policiers excédés, de plus en plus brutaux, recevant des ordres dignes d’un pays du tiers-monde (Amnistie internationale enquête sur notre police, by the way…), des étudiants en colère, avec raison, de plus en plus radicaux.

Le plus ridicule dans tout ça, à propos de la crise étudiante, c’est celui qui a annoncé qu’il voulait gou-verner d’une autre façon : François Legault. Legault en entrevue à Radio-Canada : «[...] La prochaine étape, ça va être de le faire, un peu, avec les policiers, d’une façon forcée.»

Bravo. Matraquons-les plus. Tu trouves pas qu’il y a eu assez de blessés graves, Legault?

Pour revenir à Line, c’est la première des députés libéraux à quitter dans la honte.

One down. 63 to go.

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles de Métro.

Aussi dans Les Justiciers masqués :

blog comments powered by Disqus