Nous avons toujours des sources sûres. Oui, toute l’équipe de l’émission Enquête et Alain Gravel peuvent aller se rhabiller. Non pas que ça nous regarde, ce qu’ils font dans leurs temps libres.

À la suite du succès de la loi 78… les génies – le mot est faible… les éminences grises – le mot est fort… Disons les poules pas de tête corrompues avec des cravates «laittes» derrière cette splendeur de la démocratie, vont plancher sur le projet de loi 79.

Les penseurs du Parti libéral, c’est-à-dire les fâchistes (ça, c’est quand des gens pas très brillants qui frayent avec le fascisme sont fâchés), imposeront bientôt une nouvelle loi.

Projet de loi 79 : loi permettant aux libéraux de faire n’importe quoi dans le but de faire oublier qu’ils sont des poules pas de tête corrompues avec des cravates «laittes».

Article 1. Sera considérée comme un attroupement illégal toute personne qui n’aime pas le Parti libéral et dont le reflet dans un miroir ou l’ombre peuvent être aperçus.

Article 2. Ne seront pas considérés comme de la brutalité policière les actes suivants tant que cela sert les intérêts des politiciens véreux à la mairie de Mont-réal ou au gouvernement Charest : basher la tête d’un manifestant dans un poteau en métal au point de le rendre invalide à vie, sacrer des coups de matraque à une manifestante parce qu’elle répond par la négative à des avances policières, tirer à bout portant sur n’importe quoi qui bouge avec n’importe quelle arme sauf un bazooka (sauf durant les casual Fridays jeans et bazooka de la SQ).

Article 2.1. La face de Ian Lafrenière, porte-parole du SPVM 24 heures sur 24 à la télé, sera considérée comme de la brutalité policière, mais tolérée, parce que, comme on le sait, les roux se font écœurer à l’école. Faque un roux chauve a droit à sa revanche.

Article 3 : Il faudra avertir la SQ, le SPVM et le corps d’élite des scouts de Sainte-Madeleine-du-Lac avant d’effectuer une des actions suivantes : respirer, marcher, cligner des yeux, éructer, se moucher dans un Scott Towel parce qu’il ne reste plus de Kleenex, communiquer sur Twitter, Facebook, au téléphone ou avec de la ficelle pis deux cannes. Cette liste est sujette à changement sans préavis.

Article 4 : Si y en a un «criss» qui dit quoi que ce soit contre Charest, Tremblay ou les bœufs, on lui sacre une volée à six contre un et on l’envoie dans un camp de rééducation dans le Grand Nord. C’est clair? Y’en a pas de corruption, pis de vente au rabais du Québec aux étrangers! OK?

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles de Métro.

Aussi dans Les Justiciers masqués :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!