Une rumeur ou une fausse nouvelle ne s’y trouve pas? Écrivez-moi à camille.lopez@journalmetro.com ou sur ma page Facebook. N’oubliez pas de consulter la première partie de cet article:


Une nouvelle semaine s’entame et les nouvelles sur Irma, qui s’abat présentement sur la Floride, continuent d’arriver par centaines. Là-dedans, plusieurs rumeurs ont réussi à se faufiler, et même à faire les manchettes. Les voici.

250 prisonniers se sont échappés d’une prison de Saint-Martin

Cette nouvelle, je l’ai repérée dans les manchettes de médias «sérieux», puisque qu’une gendarme (côté français) l’a relayée à plusieurs médias. Selon ses informations, l’ouragan aurait causé une brèche dans les murs de la prison de Saint-Martin, du côté néerlandais. 250 détenus, «potentiellement armés», se seraient donc échappés par cette nouvelle sortie.

La nouvelle a circulé pendant des heures, sans que les autorités françaises ou néerlandaises ne la confirment. Finalement, le premier ministre français, Edouard Philippe, a démenti la rumeur: il s’agit d’une erreur de communication entre les deux autorités. La brèche en question n’a affecté que le mur extérieur de la prison.

De son côté, le général Marc Descoux a déclaré à France Info: «Les Hollandais ont parfaitement géré la situation et ont maîtrisé toute tentative d’évasion».

Des gens ont «tiré dans Irma» en Floride

C’est devenu complètement viral dimanche: un groupe de Floridiens aurait tiré dans Irma pour repousser l’ouragan. Plusieurs médias se sont emparés de la nouvelle, alimentée par ce tweet, d’un bureau de police de l’État:

Toutefois, le groupe en question est satirique: il s’agit d’un événement Facebook humoristique intitulé «Shoot at Hurricane Irma». En voyant ce groupe circuler (et accumuler plus de 50 000 participants), le créateur de la page a reçu nombre d’insultes de la part de gens qui l’ont pris au sérieux, a-t-il déclaré à la BBC.

Rien n’indique que des gens ont vraiment tiré dans l’ouragan.

Des compagnies aériennes profitent de l’ouragan pour augmenter le prix des billets d’avion

Selon plusieurs publications, la compagnie Air France aurait augmenté ses tarifs alors que les habitants de Saint-Martin et Saint-Barthélemy tentaient de fuir Irma. Des internautes déclarent que les billets pouvaient aller jusqu’à 4500€. Une pétition, signée par plus de 74 000 personnes, dénonce toujours le phénomène.

Selon les informations des Décodeurs, Air France aurait baissé ses tarifs deux jours avant l’arrivée d’Irma. Les prix plus élevés pourraient s’expliquer par le fait que plusieurs vols déjà programmés n’étaient pas complets et des sièges en classe affaire étaient toujours disponibles, a indiqué l’entreprise à France Info.

D’ailleurs, depuis dimanche et jusqu’au 19 septembre, au plus tôt, la compagnie a instauré un «tarif spécial rapatriement» pour les sinistrés: les billets pour quitter les îles coûtent environ 300€.

Le gouvernement américain contrôle le climat (et aurait donc créé Harvey et Irma)

Une des théories du complot les plus populaires vise le programme scientifique et militaire américain High Frequency Active Auroral Research Program (HAARP), qui étudie l’inosphère. Selon les complotistes, les scientifiques du HAARP peuvent contrôler et modifier le climat, grâce à leurs centaines d’antennes réparties aux États-Unis.

Vous ne me verrez donc pas surprise devant cette nouvelle «preuve» que HAARP est bel et bien une arme «climatique» et vous me pardonnerez de ne pas me lancer dans de longues et pénibles explications pour démentir cette conspiration.

Toutefois, la rumeur la plus récente vient d’une vidéo selon laquelle le physicien Michio Kaku avait déclaré à CBS, en 2013, que le gouvernement américain (ici: HAARP) aurait créé Harvey et Irma grâce à des lasers.

Comme l’a indiqué Snopes, les vidéos qui semblent «prouver» que le scientifique a confirmé les théories du complot sont entrecoupées de fausses informations sur HAARP. Dans ce contexte, les vrais propos de Kaku sont mal interprétés.

Ce qu’il a réellement dit, c’est qu’il serait possible qu’un jour, les scientifiques soient capables de manipuler les nuages de pluie pour «précipiter la pluie et causer des éclairs». Il a bel et bien parlé de lasers, qu’ils pointent vers ces nuages. Toutefois, «si le ciel est bleu et clair», pas de chance de «contrôler» la température. Il a parlé de la possibilité de contrôler les ouragans à la fin de son intervention, mais de manière hypothétique.

Soyez vigilants!


Suivez le Métroscope sur Twitter et Facebook

Aussi dans Métroscope :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!