Instagram Comme elle le montre sur son compte Instagram, Marie Kondo aime ranger les tiroirs en s’inspirant du bento japonais.

La Japonaise Marie Kondo n’a presque plus besoin de présentation. Ayant vendu plus de sept millions d’exemplaires de son premier livre, elle récidive avec un essai dans lequel elle présente sa méthode de rangement, à grand renfort d’images et d’exemples concrets.

Dans Ranger inspire la joie (Flammarion Québec), elle reprend à peu près les mêmes préceptes défendus dans Le pouvoir étonnant du rangement, dont les six règles de base sont les suivantes: «Engagez-vous, visualisez votre mode de vie idéal, commencez par vous débarrasser de certaines choses, triez par catégorie, suivez le bon ordre et demandez-vous si tel ou tel objet vous procure de la joie.»

La gourou du rangement met d’ailleurs l’accent sur le bonheur que devrait nous procurer chaque objet que nous possédons. «Si ça ne suscite vraiment pas de joie chez vous, n’hésitez pas, débarrassez-vous-en, écrit-elle. Certaines personnes racontent n’avoir presque plus rien après s’être débarrassées des objets qui ne leur procuraient aucune joie.»

Une fois le processus de tri complété pour chaque catégorie d’objets, le rangement devrait s’en trouver simplifié. «Se dire qu’une chose pourrait servir plus tard est défendu», avertit-elle.

Méthode à l’essai
Une fois qu’on a bien saisi le principe, la méthode KonMari ne manque pas de bon sens. Sa technique inspirée de l’origami pour plier les vêtements puis les ranger à la verticale est particulièrement utile et garantit des tiroirs impeccables.

Même si on laisse de côté les aspects plus ésotériques de son approche, reste qu’un chez-soi bien rangé, c’est satisfaisant.

Seul hic: il faut beaucoup de motivation et de temps pour passer toute la maison au peigne fin et arriver au terme du «marathon de rangement», comme elle l’appelle.

Aussi dans Tendances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!