Un travailleur sur cinq serait témoin ou victime de harcèlement dans son milieu de travail, révèle un récent sondage mené pour le compte de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA). Les 18-34 ans seraient particulièrement touchés: le quart des répondants de cette tranche d’âge affirme en avoir été témoins (10%) ou victime (16%).

«Le phénomène est très préoccupant, car son impact se fait directement sentir sur la santé psychologique des travailleurs, le climat de travail et la performance», a commenté par communiqué Manon Poirier, directrice générale de l’ordre. Encore plus grave si on tient compte du sondage, qui indique par ailleurs que 30% des cas ne sont pas rapportés.

Selon le CRHA, qui a aussi consulté ses membres sur le sujet, trois organisations sur cinq ont reçu des plaintes de harcèlement au cours de la dernière année.

Qui sont donc les harceleurs? Les données recueillies dans le cadre de cette étude montrent qu’il s’agit le plus souvent de collègues (51%), mais aussi de supérieurs immédiats (37%).

Ce sondage CROP-CRHA s’est déroulé en ligne en novembre. Au total, 520 questionnaires ont été remplis par les travailleurs salariés québécois, alors que 923 conseillers en ressources humaines agréés ont participé à la consultation des membres de l’ordre, menée simultanément.

Aussi dans Carrières :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!