Paul Chiasson/La Presse canadienne

L’usine de production d’eau Atwater a constaté un résultat de non-conformité à la suite d’une opération de mise à niveau, mercredi matin. En tout, plus de 1,3 millions de Montréalais doivent maintenant faire bouillir leur eau pendant au moins une minute avant de la consommer. L’avis a été émis pour une période d’au moins 24 heures.

Le Service de l’eau de la Ville de Montréal, qui avait d’abord émis un avis d’ébullition de l’eau pour les arrondissements du Sud-Ouest et de Verdun, a élargi la zone concernée vers 10h30, puis de nouveau à 14h20.

«Désormais, le périmètre visé par l’avis d’ébullition correspond à tout le territoire de la Ville de Montréal, à l’exception des arrondissements de Pierrefonds–Roxboro, L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève et Ahuntsic-Cartierville. Les villes liées suivantes sont également touchées par l’avis d’ébullition préventif, soit: la ville de Charlemagne, Mont-Royal, Hampstead, Westmount, Côte-Saint-Luc, Montréal-Ouest et Montréal-Est», a indiqué la Ville dans un communiqué. En soirée, un nouveau secteur à été ajouté, soit celui de Saint-Pierre dans l’arrondissement de Lachine.

Ce sont les travaux à la station de production d’eau potable qui sont à l’origine de cet avis d’ébullition préventif. «Dans le cadre des travaux de mise à niveau de l’usine, c’est la première fois que nous abaissions le niveau d’eau dans le réservoir aussi bas. Cela a provoqué une remontée des particules situées au fond», a expliqué Chantal Morissette, directrice du Service de l’eau à la Ville.

Elle précise que des opérations d’échantillonnage sont en cours. Les résultats seront connus jeudi. Les personnes ressentant des maux de ventre ou possiblement de gastroentérite peuvent contacter le réseau InfoSanté au 8-1-1. Si l’avis d’ébullition est aussi étendu, une première dans l’histoire montréalaise, c’est que l’eau produite à l’usine Atwater s’est retrouvée mélangée à l’eau produite à l’usine Des Baillets, située à LaSalle, en raison de l’interconnexion du réseau.

Selon plusieurs, la Ville a tardé à réagir. Car si l’avis d’ébullition d’eau a été donné à partir de 10h, l’eau avait déjà une teinte orangée vers 6h du matin dans certains secteurs, selon certains internautes. Il n’a pas été possible d’obtenir plus de détails de la part de la Ville à ce sujet.

La Ville demande à tous les résidents de ces secteurs de faire bouillir l’eau au moins une minute avant de la consommer. Cette mesure préventive est recommandée pour une durée de 24 heures. L’eau du robinet peut toutefois être utilisée sans problème pour les soins d’hygiène et l’usage domestique.

Recommandations:
Les Service de l’eau de la Ville de Montréal indique que l’eau bouillie préalablement pendant une minute à gros bouillons ou bien l’eau embouteillée peut être utilisée sans risques pour les usages suivant:

  • Boire ou préparer des breuvages
  • Préparer les biberons et les aliments pour bébés
  • Laver et préparer des aliments mangés crus (fruits, légumes, etc.)
  • Apprêter des aliments qui ne requièrent pas de cuisson prolongée
  • Fabriquer des glaçons
  • Se brosser les dents et se rincer la bouche
  • Jetez les glaçons boissons ou aliments préparés, après la date de l’avis, avec l’eau du robinet non bouillie

L’eau du robinet non bouillie peut encore être utilisée pour les soins d’hygiène et les tâches domestiques tels que:

  • Laver la vaisselle à l’eau chaude en vous assurant de bien l’assécher
  • Laver les vêtements
  • Prendre une douche ou un bain (assurez-vous que les jeunes enfants n’avalent pas d’eau durant le bain ou lavez-les avec une débarbouillette).

Pour plus de renseignements, les citoyens sont invités à consulter le site de la Ville ou à communiquer avec le 311.

Dommages collatéraux

  • La Commission scolaire English Montréal a recommandé, sur Twitter, à ses élèves et à son personnel de se présenter avec de l’eau embouteillée pour la journée de jeudi
  • La Direction de la santé publique évaluait mercredi matin les mesures à prendre pour fournir en eau les établissements hospitaliers concernés
  • Plusieurs dentistes n’utilisant pas de l’eau distillée dans leurs pratiques ont fermé boutique mercredi

Qui a raison qui a tort?
Les vendeurs de café ont-ils soufferts de l’avis d’ébullition? Cela semble dépendre de l’enseigne.

Par exemple, au centre-ville, le café Second Cup de la rue Sainte-Catherine ouest était ouvert mercredi. «Notre eau est filtrée trois fois et la température lors de l’infusion est-au delà de 200oC», a indiqué une employée.

Chez Starbucks, 100 mètres plus loin, sur la rue Peel, autre son de cloche. «On ne peut pas faire de café ni de glaçons, on se demande pourquoi on est encore ouvert» indique une barista.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!