Collaboration spéciale Le jeu vidéo Star Kart plonge les jeunes à mobilité réduite dans une réalité virtuelle où ils apprennent à manœuvrer leur fauteuil roulant.

Des développeurs projettent de créer d’ici un an un institut du jeu vidéo thérapeutique à Montréal.

David Duguay, designer et cofondateur d’une jeune entreprise de création de jeux vidéo, a inventé l’an dernier avec des étudiants de l’Université de Montréal un jeu visant à rendre ludiques les exercices thérapeutiques que doivent faire les enfants atteints de fibrose kystique. En soufflant avec une force précise dans un appareil pour faire sortir le mucus de leurs poumons, les jeunes activent un vaisseau spatial et lui font parcourir un trajet.

Laurent Gosselin, enseignant en animation 3D au Cégep Bois-de-Boulogne, est de son côté à la tête du projet Star Kart, un jeu vidéo plongeant les jeunes à mobilité réduite dans une réalité virtuelle où ils apprennent à manœuvrer  leur fauteuil roulant.

Dans les deux cas, les équipes ont travaillé en partenariat avec l’hôpital Sainte-Justine. «C’est une approche encore nouvelle. On travaille avec des spécialistes du domaine de la santé pour identifier les besoins et construire nos jeux autour de ça», a expliqué à Métro M. Duguay.

«Les jeux vidéo sont une façon de stimuler l’engagement des individus envers leur thérapie, de la rendre moins désagréable.» Laurent Gosselin, enseignant en animation 3D au Cégep Bois-de-Boulogne

Les deux passionnés veulent mettre sur pied une structure interdisciplinaire pour soutenir et créer ce genre de projets en mettant en relation différents chercheurs et des institutions d’enseignement en jeu vidéo et en santé.
«Montréal est un pôle mondial en matière de création de jeux vidéo. Ce serait bien de mettre davantage cette force à profit pour avoir un impact positif sur la santé», a soutenu M. Gosselin.

C’est un avis partagé par Luc Sirois, cofondateur de Hacking Health, un espace de collaboration entre les milieux de la santé et de la technologie. Basé à Montréal, il compte amener son organisme à se spécialiser dans les jeux vidéo favorisant la santé.

Pour l’instant, le projet d’institut est au stade embryonnaire. Ses instigateurs travaillent à développer des partenariats. Plusieurs établissements d’enseignement et des hôpitaux se seraient montrés intéressés.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!