Collaboration spéciale La première collection MTL 375 x Rudsak comptera notamment des accessoires d'hiver.

Alors qu’une ligne de vêtements soulignant le 375e anniversaire de Montréal a été lancée, Projet Montréal dénonce sa fabrication en Asie, plutôt qu’au Québec. «Tricoter des tuques et des mitaines, si on n’est pas capable de le faire au Québec, je ne sais pas où on est capable de le faire», s’insurge Émilie Thuillier, élue de Projet Montréal.

La conseillère de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville dénonce un contrat signé entre la firme Rudsak et la Société des célébrations du 375e anniversaire. Cette entente implique la création d’une collection vestimentaire officielle, avec de nombreux produits pour femmes et hommes, des manteaux en duvet en passant par de multiples accessoires, qui mettront en valeur le logo de cet événement.

Problème, pour l’opposition officielle, une partie de cette ligne vestimentaire sera fabriquée en Asie, comme l’indiquait une porte-parole de la marque à Métro.

«Une occasion manquée»
«La recommandation de la commission de développement économique était de développer un branding Fabriqué à Montréal, Made in Montreal. On va parler toute l’année de Montréal et ce serait l’fun que nos objets promotionnels soient fabriqués à Montréal. Un touriste pourrait dire: l’objet que j’ai acheté a été fait à Montréal. Mais non, c’est une occasion manquée», regrette l’élue.

«Il y a un manque de vision d’ensemble, de cohérence. Pourtant, on a un secteur manufacturier ici. La Société du 375e aurait pu fixer des critères pour que tout soit fait à Montréal. Ça nous parait tellement logique, reprend Mme Thuillier. Si c’est pour une logique financière, on se tire une balle dans le pied. C’était une occasion en or pour promouvoir des gens qui fabriquent des choses ici.»

Interpelé durant le conseil municipal lundi, Denis Coderre se défend. «Tout ne se fait pas en Asie, ce n’est pas vrai. Toute la conception et la création se fait à Montréal», indique le maire, soutenu par la Société du 375e.

«On avait besoin de firmes qui pouvaient s’occuper de tout le processus, de la fabrication, de la conception et de la distribution. Il n’y a pas beaucoup de compagnies qui peuvent le faire», indique Isabelle Pelletier, attachée de presse de l’organisme, précisant que six entreprises avaient participé à la sélection finale.

«La grande majorité des produits se font ici. C’était vraiment important pour nous», reprend-elle.

Trois fournisseurs, Rudsak, W Communication et Créations Manitou, ont été sélectionnés pour développer cette collection officielle déjà mise en vente.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!