Yves Provencher/Métro Marie-Mai

Pour ses 45 ans, la marque Annabelle revampe son image. Et une nouvelle association voit le jour.

Après Véro et Jouviance, Mitsou et Lise Watier, la dynamique Marie-Mai devient le visage de cette gamme de cosmétiques abordable. Marque d’ici, égérie d’ici.

Quel est votre premier souvenir relié au monde de la beauté?

C’est ma mère, vraiment. Je la regardais toujours se maquiller, et je la trouvais si belle quand elle se maquillait et se coiffait! Même si j’aurais voulu moi aussi me maquiller, elle me disait : «On peinture juste les vieilles granges!» C’est donc vers 15 ou 16 ans que j’ai réellement commencé à avoir du fun avec le maquillage. C’était une époque où je me cherchais alors j’ai expérimenté pas mal tous les styles vestimentaires et le maquillage qui va avec. Selon moi, le style et le maquillage sont un peu l’extension de la personnalité. J’aime ça, pouvoir réaliser différents looks grâce au maquillage.

On vous voit surtout sur les tapis rouges, à la télé ou sur scène. Vous maquillez-vous au quotidien?
Je ne me sens pas esclave du maquillage. Pour moi, c’est un accompagnement qui me permet de refléter comment je me sens. Je ne me mets pas de pression. Cela dit, au quotidien, j’aime faire ressortir mes yeux avec plusieurs couches de mascara et j’ajoute aussi parfois un peu de blush. La crème hydratante ou la crème BB sont aussi incontournables.

Que pensez-vous de la Journée sans maquillage, qui a eu lieu mercredi?
Je trouve ça super. Au quotidien, j’ai une bonne relation avec le maquillage et je ne me sens jamais obligée de me maquiller. Je me sens bien au naturel et je trouve ça important. Le maquillage est censé être un plus, pas une béquille.

Quelle est votre routine beauté, vos petits trucs?
Boire beaucoup d’eau est très bon pour la peau. Surtout pour celles qui ont la peau sèche comme moi. Bien se démaquiller est aussi vraiment important. Il ne faut surtout pas s’endormir avec du fond de teint sur le visage.

Cette semaine, on a officialisé votre partenariat avec Annabelle. Parlez-nous un peu de la marque.

Adolescente, j’aimais déjà leurs eyeliners. Depuis, j’ai appris à découvrir la marque, ses gammes de couleurs, la nouvelle crème BB Ce sont des produits ayant un excellent rapport qualité/prix.

Aviez-vous déjà imaginé ou rêvé de devenir l’égérie d’une marque?

C’était quelque chose d’un peu inaccessible. Les marques vont souvent être représentées par des mannequins, mais de plus en plus de chanteuses et d’actrices sont choisies pour jouer ce rôle. Je trouve que c’est cool comme mouvement; ça permet de voir des gens «normaux». Je ne suis pas un mannequin; je ne mesure pas 6 pieds et je ne suis pas parfaite, mais je m’aime comme je suis avec mes petits défauts. J’ai un visage vrai.

Aussi dans Plus :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!