Cet article fait partie d’une série sur la technique M.E.D.I.A, une stratégie mise au point par l’inspecteur viral pour éviter de partager les fausses nouvelles. Vous pouvez retourner à la page qui explique la technique M.E.D.I.A. en cliquant ici.

Une image, ce n’est pas de l’information. Une photo peut aider à comprendre une information et la mettre dans un contexte, mais elle n’est pas de l’information en soit. Il est trop facile de mal interpréter une image, et bien des gens malveillants utilisent précisément cette technique pour faire de la désinformation.

C’est pourquoi il est important de savoir d’où provient une image avant de se prononcer sur sa validité comme élément d’information.

Heureusement, Google permet la recherche par image inversée. Pour ce faire, on fait tout simplement glisser l’image dans la barre de recherche Google images. C’est tout! Google nous montrera alors toutes les occurrences de cette image sur le web. On peut alors en savoir un peu plus sur sa provenance. Voici comment:

Pour les vidéos, Amnistie internationale a mis au point le YouTube Data Viewer (visionneur de données YouTube). Il suffit de lancer le YouTube Data Viewer, inscrire l’adresse de la vidéo YouTube, et le tour est joué! Le Data Viewer nous indiquera la date et l’heure exacte où la vidéo a été téléversée sur YouTube. Voici comment:

L’outil nous dénichera aussi tous les onglets de prévisionnement des vidéos. En cliquant sur «image search» à côté de chaque onglet, on effectue une recherche par image inversée, ce qui nous trouvera des sites qui ont publié la vidéo en question. C’est quand même utile pour retrouver le contexte d’origine d’une vidéo!

Vous pouvez retourner à la page qui explique la technique M.E.D.I.A. en cliquant ici.

Aussi dans Uncategorized :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!