Les consultations publiques sur le financement du transport collectif débutent lundi à Laval. Péages, taxe sur l’essence, taxe sur l’immatriculation : tout est sur la table.

Métro a obtenu copie du mémoire de TRANSIT, un groupe de réflexion sur le transport collectif qui regroupe des dizaines de groupes communautaires, politiques et syndicaux. Cet organisme promet d’être actif durant les consultations organisées par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). Il propose entre autres d’augmenter de cinq cents la taxe sur l’essence et d’augmenter la taxe d’immatriculation pour les banlieusards. TRANSIT demande de plus l’instauration d’un péage sur les autoroutes.

Pour répondre à des besoins grandioses, il faut des solutions grandioses, allègue la porte-parole de TRANSIT, Florence Junca-Adenot. Celle-ci reconnaît que les moyens financiers sont limités dans les municipalités, à Québec et à Ottawa. Elle remet toutefois en question les investissements de 16,5 G$ pour le réseau routier au Québec, comparativement à 2,9 G$ pour le transport collectif.

«On a erré en n’investissant pas régulièrement dans le transport collectif et dans le réseau routier au cours des 25 dernières années», déplore Mme Junca-Adenot.

Le directeur général de la Fondation David Suzuki au Québec, Karel Mayrand, agira aussi comme porte-parole pour TRANSIT. «Si on ne fait pas les investissements maintenant, on se dirige vers une situation où les gens ne pourront plus se déplacer dans la région métropolitaine, affirme-t-il. Personne ne veut payer, mais nous y sommes obligés.»

TRANSIT déposera son mémoire sur le financement du transport collectif à la CMM durant les consultations publi-ques à Longueuil le 8 mai.

Péage intelligent: facturer au kilomètre
TRANSIT propose un système de péage intelligent sur les autoroutes. Plutôt que de payer au moment du passage du véhicule, un dispositif calculerait le nombre de kilomètres parcourus sur la route payante. Un autre avantage du péage, selon TRANSIT, est de réduire l’achalandage sur le réseau routier. Des investissements en transport collectif permettraient en effet de réduire l’augmentation des déplacements individuels.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!